Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 28.03.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 830 fois

NÎMES Le MUC forme des professionnels du sport

Devenir éducateur, animateur, coach sportif, professeur de fitness ou directeur de centre de vacances, c’est possible en un an, grâce aux formations en alternance du MUC, à Nîmes. Les inscriptions sont ouvertes.

Les différentes filières en alternance du MUC, à Nîmes, ont le vent en poupe. « Entre les reconversions liées à la crise sanitaire, le plan de relance de l’apprentissage du Gouvernement, et les besoins en recrutement de professionnels du sport de la part d’une multitude de structures, nos formations font le plein de candidats », confirme la responsable de l’établissement nîmois, Marie Peyrache.

Pour répondre à cette demande croissante, l’établissement, reconnu par le ministère de l’Éducation nationale et des Sports, propose une solution gagnant-gagnant avec l’alternance : rémunérations de 660 à 1497 euros net pour les apprentis, professionnalisation des élèves grâce aux périodes de stage, aides doublées jusqu’à 8 000 euros pour les employeurs permettant une prise en charge de leurs frais à 100%. Mais pour accéder à l’une de ses formations d’une durée de 10 mois à un an, il faut s'inscrire maintenant.

80% des diplômés trouvent un emploi en trois mois

De 30 à plus de 90 candidats postulent chaque année pour faire partie des vingt heureux admis dans chacune des quatre différentes filières proposées par le MUC (BPJEPS activité physique pour tous, activité de la forme en haltérophilie/musculation ou en cours collectif ou loisirs tous publics). L’admission (test sportif éliminatoire pour les formations sportives) et le cursus (86% des stagiaires valident leur diplôme) sont de plus en plus sélectifs. Mais cette exigence permet à 80% des diplômés de trouver un emploi dans les trois mois suivant la fin de leur formation.

Sur le site de l’ancien collège Diderot depuis octobre 2019, l’établissement de formation accompagne, en parcours individualisés, 90 stagiaires autonomes et motivés. Éducateur sportif en club, en association ou dans un service municipal, coach sportif en auto-entrepreneur ou en salle de remise en forme, professeur de fitness en cours collectif, animateur professionnel de centre de loisirs ou de village de vacances, directeur de structures d’accueil de mineurs : les débouchés sont variés.

Créer une école de foot à Marrakech

Mais chaque apprenti développe son propre projet personnalisé. Ce sont donc souvent eux qui parlent le mieux de l’avenir qu’ils envisagent grâce à leur formation. Rachid, 40 ans, ancien footballeur professionnel au Maroc, a ainsi abandonné un poste en CDI afin « de passer au niveau supérieur » au MUC. « Ma formation va me permettre de m’ouvrir plusieurs portes en devenant éducateur sportif, en plus de mon diplôme d’entraîneur, explique le père de famille. À long terme, je rêve de créer une école de foot chez moi à Marrakech ! » Après une année de Staps gâchée par le Covid, Ilan, 20 ans, espère ainsi intégrer plus rapidement le monde du travail, pour devenir éducateur sportif dans un club de volley-ball et passer un diplôme d’État.

MUC Formation, Espace Diderot - 601, Rue Neper, 30000 Nîmes - Tel : 04 99 58 80 41 - http://www.mucformation.fr/

Pierre Havez

Publi Reportage

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio