Sports Gard
Publié il y a 15 jours - Mise à jour le 18.01.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 1181 fois

AIMARGUES Le nouveau terrain à la noix... de coco !

Aimargues. Inauguration de la nouvelle pelouse synthétique du stade

- Yannick Pons

La nouvelle pelouse synthétique du stade René-Dupont, qui a coûté 859 000 €, a été inaugurée en grande pompe ce mercredi 18 janvier par le maire d’Aimargues, Jean-Paul Franc.

Grâce à d’importantes subventions qui couvrent aujourd’hui presque la moitié du coût total des travaux, en attendant un ajout de subvention de l’État, les Aimarguois peuvent enfin jouir d’une pelouse correspondant à leurs attentes. L’enceinte accueillera le Stade Olympique Aimarguois (SOA), mais aussi les écoles, le centre de loisirs et les vétérans. "Cette pelouse synthétique, que les Aimarguois attendaient, permettra de faire des économies d’eau, et de réduire les coûts d’entretien et de maintenance tout en obtenant un bilan écologique favorable", explique Jean-Paul Franc, le maire d’Aimargues.

859 000 € financés pour moitié par les institutions

Plusieurs institutions ont mis la main au porte-monnaie, la Région (100 000 €), la Communauté de communes (110 000 €), la Fédération française de football - FFF - (50 000 €) le Département (126 000 €). La FFF présente son bilan en Gard-Lozère sur les six dernières saisons : 410 000 € d’aides financières, 18 équipements et 11 véhicules pour les déplacements. "Le football est une activité universelle et souvent la vie des villages s’organise autour du stade. La FFF se porte bien, malgré les attaques récentes sur son président. 2,120 millions de licenciés en France, mais la vraie passion du foot c’est ici dans les clubs amateurs", assure Vincent Nolorgues, président de la Ligue du football amateur (LFA) d’Occitanie. présent à l'inauguration. Kamel Chibli, premier vice-président de la Région, en a profité pour annoncer que tous les licenciés des clubs amateurs bénéficieront du train à un euro pour les déplacements du week-end.

Un terrain à la noix… de coco

C’est le club de football centenaire, depuis l’année dernière (SOA), qui va bénéficier plus particulièrement de la rénovation. " Depuis qu’on a ce stade, notre club est exceptionnellement flamboyant. Plus de 300 licenciés et une équipe en haut de championnat R2 avec un projet de montée R1 autour du coach Jean-Mathieu Descamps, ancien joueur international. Forza SOA ! ", exulte Francis Lamazère, le président du club. Le terrain est composé d’une pelouse synthétique plantée dans un écrin de débris de noix de coco et de liège. "Aucune odeur, moins de chaleur au sol. C’est meilleur pour les jambes des joueurs et des enfants. De plus, le terrain garde l’humidité contrairement à ceux qui sont faits de billes noires. On peut l’utiliser 80 heures par semaine au lieu de 10 à 14 heures pour une pelouse naturelle", annonce Jérôme Segura, patron de la société ST Groupe qui a bâti la pelouse. Une société basée sur la commune de Boisseron, juste à côté d’Aimargues. Il annonce également une durée de vie de la pelouse entre 10 et 15 ans.

Parfait pour la pratique du football

C’est le coach de l’équipe de football qui a affiché le plus large sourire ce matin : " Pas de faux rebond, ça permet de mettre en place un jeu plus rapide et de meilleure qualité. Le terrain est souple, il conserve une certaine humidité et le ballon a donc tendance à fuser. Qu’il pleuve ou qu’il vente, on peut s’entrainer", indique Jean-Mathieu Descamps, ancien joueur professionnel et avant-centre, dont l’objectif affiché est de monter en R1 dans un premier temps et ensuite envisager d’aller plus loin.

Yannick Pons

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais