Sports Gard
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.02.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 1672 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 14 février

rodez nîmes olympique benezet supporters 3F Prod

La communion entre joueurs et Gladiators, aux Antonins, c'est fini pour cette saison !

- Photo 3F Prod

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique

Un arrêté préfectoral contre Saint-Étienne. Alors que de ce côté-là c'était calme depuis quelques semaines, l'extra-sportif reprend le dessus. Le conflit entre Rani Assaf et les Gladiators a repris de plus belle avec l'assaut des Gladiators le 3 février dernier. Une quarantaine de fumigènes avait été craquée par le groupe ultra nîmois lors de la défaite face à Grenoble (0-2). Il n'en fallait pas plus pour remettre le feu aux poudres avec un président en guerre contre l'utilisation des engins pyrotechniques. Comme cela s'était déjà produit au stade des Costières, Rani Assaf a décidé de sévir en prononçant une interdiction commerciale de stade (ICS) à l'encontre d'une quinzaine de membres jusqu'à la fin de la saison. De plus, le groupe n'a plus le droit de faire entrer son matériel (bâche, banderoles, drapeaux...) mais la tribune Sud des Antonins n'est pas fermée. En réaction, les GN91 ont décidé de ne plus se rendre au stade. Alors que l'on était enthousiaste avant le match face à Saint-Étienne, un choc de bas de tableau, lundi prochain à 20h45 avec un stade qui s'annonçait bien rempli et une belle ambiance, il n'en sera rien. L'enceinte sonnera creux côté nîmois. En revanche, côté stéphanois, le parcage visiteur devrait être plein avec 400 supporters attendus. Sauf si ces derniers refusent de se plier aux consignes de la préfecture du Gard. Dans un communiqué, les groupes demandent de reculer d'une heure l'horaire du rendez-vous pour être escortés et pouvoir venir en voiture au lieu du bus. Des requêtes qui n'ont quasiment aucune chance d'aboutir. Selons nos informations, la préfète Marie-Françoise Lecaillon a également prévu de publier un arrêté lundi visant à interdire la présence de toute personne se prévalant de la qualité d'être supporter de Saint-Étienne dans un périmètre défini en dehors du parcage visiteur. Dans les autres tribunes, un supporter ne pourra pas porter une écharpe ou un maillot vert. 

rodez nîmes olympique 3F Prod mousset
Lys Mousset est resté aux soins ce mardi • Photo 3F Prod

Poulain forfait, Benezet et Mousset aux soins. C’est sous un magnifique soleil printanier que les Crocodiles ont préparé l’importante réception de Saint-Étienne, lundi soir. Un match à gros enjeux entre deux équipes menacées de relégation, auquel Benoît Poulain ne participera pas. Le défenseur central restera toute la semaine en phase de réathlétisation. Le capitaine nîmois n’a donc pas participé à la séance du jour, tout comme Lys Mousset. « Il a pris les dents du gardien de but de Rodez sur un genou » expliquait Frédéric Bompard. Mais il n’y a, a priori, pas d’inquiétude à avoir pour l’attaquant prêté par Bochum (Allemagne), puisqu’il réintégrera le groupe dès ce mercredi. Le cas de Nicolas Benezet est plus incertain. Lui aussi est resté aux soins à cause d’une gêne à un genou, mais son retour n’était (ce mardi) pas encore acté. Pour ceux qui se sont entraînés sur le rectangle vert, des petits matchs ont été organisés et certaines recrues se sont particulièrement distinguées. C’est le cas de Guessouma Fofana qui a réussi un quadruplé et Mehdi Zerkane un doublé. Pour le reste, on a noté un doublé de Thibaut Vargas et un but pour Jens Thomasen, Steve Ambri, Moussa Koné, Pablo Pagis et Rafiki Saïd.

handball bouillargues nîmes métropole
Les handballeuses devant le siège de Nîmes métropole • Photo BHNM

Bouillargues Handball Nîmes métropole 

Le combat continue. Comme lors de chaque conseil communautaire, les handballeuses du Bouillargues Handball Nîmes métropole se sont rendues devant le Colisée pour protester contre la suppression des subventions au club de Bouillargues, mais aussi aux trois autres clubs féminins auparavant soutenus par l'Agglo. "Une nouvelle fois, nos joueuses professionnelles se sont rendues devant Nîmes métropole pour défendre le sport féminin face à la discrimination faite par le président de Nîmes métropole, Franck Proust", a écrit le BHNM sur ses réseaux. Entamé il y a des mois, le combat continue et le club multiplie différentes opérations pour espérer faire changer la métropole d'avis. Côté sportif, Bouillargues ne peut plus prétendre à monter en D1 après sa défaite le week-end dernier. Sixièmes, les filles reçoivent Lomme samedi à 20 heures. 

Corentin Corger

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio