Publié il y a 1 an - Mise à jour le 05.03.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 1675 fois

TEMPS ADDITIONNEL Bastia - Nîmes Olympique vu à la loupe

djiga nîmes olympique

Djiga et les Nîmois sont repartis de Corse avec des regrets 

- PHOTOPQR/CORSE MATIN/MAXPPP

Chaque lendemain de match du Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom sur ce qu'il faut retenir après la défaite 4-2 du Nîmes Olympique à Bastia. 

L'analyse : Frustration, colère, déception... Les sentiments sont nombreux et se mélangent après cette défaite nîmoise. Beaucoup de choses à dire après ce match spectaculaire et plusieurs tournants dans cette rencontre où Nîmes aurait mérité de ramener au moins un point. Mais les Crocos payent leurs erreurs, un penalty litigieux et deux énormes occasions ratées. Après le naufrage de Metz, on a vu une vraie réaction sur l'île de beauté (11 tirs, 5 cadrés) concrétisée par l'ouverture du score de Tchokounté (10e). Après la belle égalisation de Djoco (27e) car les Crocos ont trop reculé, l'attaquant nîmois avait l'opportunité du 2-1. Cinq minutes plus tard, ce sont les locaux qui prennent l'avantage (Magri, 35e) grâce à la terrible mésentente de De Gevigney et Maraval qui se percutent et laissent le champ libre au buteur corse. Malgré ce coup de massue, les Gardois ont su revenir après la pause sur corner grâce à une belle combinaison travaillée à l'entraînement. C'est Pagis qui expédie le ballon au fond des filets (49e). Derrière, le NO prend l'ascendant et cette fois-ci c'est Benezet qui perd son duel contre Placide. Nîmes a laissé passer sa chance et M. Ben El Hadj entre en scène avec le penalty et peut-être un deuxième carton jaune oublié sur Vincent, le capitaine Bastiais. Une défaite qui fait mal ! Avec cette 15e défaite de la saison, en 26 journées, Nîmes recule encore et est désormais 19e avec le même nombre de points que la lanterne rouge Niort. Battu également, Pau, premier non relégable, reste à quatre longueurs dans le viseur mais la victoire devient indispensable pour garder espoir. Et ce dès samedi prochain face à Quevilly pour espérer gagner la bataille du maintien. 

Le Croco clé : Tchokounté, buteur mais pas défenseur

L'attaquant nîmois a vécu une soirée mouvementée en Corse, hier soir. Des sourires d'abord en ouvrant le score et en inscrivant par la même occasion son dixième but cette saison. Derrière, il aurait pu devenir le héros nîmois en marquant un doublé pour passer à 2-1 juste avant que Bastia ne prenne l'avantage. Mais l'ancien dunkerquois, seul face au but, a buté sur Placide. Comme à son habitude, il s'est déméné sur le front de l'attaque et en défendant, il a concédé un penalty, certes litigieux. Maraval était tout proche de venger son coéquipier mais en vain. À noter, les deux premières passes décisives de Joseph Lopy sous le maillot nîmois. 

Les notes : 

Maraval : 3

Labonne : 4 

De Gevigney : 4

Djiga : 5

Guessoum : 3

Lopy : 6

Fofana : 4

Thomasen : 5

Benezet : 5

Pagis : 5

Tchokounté : 5

La décla' : "On se tient mutuellement sur l'action. Je me vois rien faire de grossier, ça me paraît très sévère, sinon il y en aurait cinq tous les week-ends." 

Fautif sur le penalty sifflé par M. Ben El Hadj, qui permet à Bastia de prendre l'avantage à 3-2, Malik Tchokounté est revenu sur ce fait de jeu après coup. Pour l'attaquant nîmois, la faute est légère et il trouve cette décision sévère. Du côté de Frédéric Bompard, on préfère de ne pas se prononcer et réclamer de nouveau l'assistance vidéo pour les arbitres en Ligue 2.

Les résultats de cette 26e journée et le classement de la Ligue 2 : 

Corentin Corger

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio