Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 19.05.2024 - Norman Jardin - 2 min  - vu 1259 fois

USAM L’exploit historique de Nîmes à Paris : « Les Nîmois ne perdent jamais pendant la feria »

Jean-Jacques Acquevillo et les Nîmois s’imposent à Paris

- photo : USAM

Ce dimanche, l’USAM Nîmes Gard a réalisé l’exploit sur le terrain du Paris Saint-Germain, en étant la première équipe française à battre le PSG à domicile depuis trois ans. Après ce moment historique, les Nîmois savourent.

Ils sont les premiers à gagner à Coubertin depuis trois ans. En s’imposant sur le terrain de PSG (33-32), les Nîmois ont frappé un grand coup. Par la même occasion ils ont relancé le suspense pour le titre de champion de France entre Paris et Nantes. Plus important, ils se sont totalement relancés dans la course à la cinquième place, synonyme de qualification européenne. Mais quelles sont les raisons de ce coup de tonnerre sur le championnat de France ?

« C’est un exploit XXL »

Il y a bien sur les 8 buts (sur 9 tirs) de Guéric Vincent mais pas seulement : « Ce qui a fait mal à Paris c’est qu’on n’a pas lâché et notre défense a fait la différence » explique David Tebib, le président de l’USAM qui poursuit : « c’est un exploit XXL ». En effet, la performance est majeure puisque le PSG, qui a remporté les neuf derniers championnats de France, pouvait presque assurer un dixième en cas de succès. Ce n’est pas une victoire au rabais que la Green-Team a décroché.

« On va retourner Pablo-Romero et après je ne sais pas ce qui arrivera »

« Je ressens de la joie de voir le bonheur des joueurs après le match. Je suis fier de mes gars » souligne l’entraîneur nîmois Yann Balmossière. De la joie et de la fierté, c’est le sentiment qui prédomine chez les Usamistes et ils ont bien l’intention de savourer ce moment de bonheur : « Les Nîmois ne perdent jamais pendant la feria. C’est clairement un de mes plus beaux moments avec l’USAM. On va prendre le train, retourner le wagon, à Nîmes on va retourner Pablo-Romero et après je ne sais pas ce qui arrivera » savoure Julien Rebichon.

Une finale dimanche contre Limoges

Le capitaine nîmois a bien l’intention, avec ses coéquipiers, de fêter dignement la victoire. En gagnant à Paris, ils s’offrent dimanche prochain l’équivalent d’une finale contre Limoges, dans la course à l’Europe, mais ça c’est une autre histoire.

Norman Jardin

USAM

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio