Alès-Cévennes

L’ORCHESTRE NATIONAL DE MONTPELLIER S’INVITE AU CRATÈRE D’ALÈS, CE SAMEDI 15 OCTOBRE 2011

 

 

L'orchestre national de Montpellier s'invite au Cratère d'Alès, ce samedi 15 octobre 2011 à 20h30.

 

Après avoir joué "Aïda" devant près de 50 000 spectateurs au Stade de France en 2010, plus rien ne résiste à l'Orchestre National de Montpellier...

 

En plus de trente ans de carrière, l’Orchestre a connu un essor spectaculaire, qui en fait aujourd’hui l’une des formations les plus dynamiques du paysage musical français.

 

Entre les trente musiciens de la formation initiale et ses quatre-vingt-quatorze musiciens aujourd’hui, l’orchestre a pu progressivement assumer avec bonheur l’ensemble du répertoire symphonique, du XVIIIe siècle à l’époque contemporaine.

 

C’est en 1990 que le compositeur René Koering, alors directeur du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon, prend la direction générale de l’Orchestre Philharmonique de Montpellier.

 

Depuis septembre 2007, Alain Altinoglu est Premier chef invité et Lawrence Foster, directeur musical désigné.

D'abord pianiste accompagnateur d'artistes lyriques en tant que chef de chant, Alain Altinoglu est devenu l'une des valeurs sûres de la direction d'orchestre française, une baguette recherchée de Vienne à New York en passant par Paris et Aix-en-Provence. Depuis 2007, l'Orchestre National de Montpellier en a fait son principal chef invité !

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme de ce samedi 15 octobre 2011 :
- "Rhapsody in Blue" de Gershwin (Alain Altinoglu, piano), Composée en 1924 (à 26 ans), c'est la première oeuvre de Gershwin considérée comme classique, même si celle-ci est plutôt un hybride classique-jazz. Désormais reconnu après cette incontestable vitrine de son talent d’innovation rythmique et son inspiration mélodique, Gershwin passera sa vie artistique entre ces deux genres, nous donnant le célèbre opéra américain "Porgy and Bess". - "Concerto pour orchestre" de Bartok. Créée triomphalement au Carnegie Hall de New York en 1944, cette oeuvre fit beaucoup pour la rénommée du compositeur hongrois, alors émigré aux Etats-Unis. Chacun des instruments ou des groupes d’instruments est traité tour à tour en soliste virtuose. On y retrouve aussi les influences de la musique populaire, si importante dans l’œuvre de Bartók. - en ouverture, "Zu einem drama" de Friedrich Gernsheim

 

Tarif : 26€ - 24€ - 15€

 

Source : Cratère d'Alès

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité