Nîmes

LE COLLECTIF FANGA EN CONCERT AU JAZZPANAZZ CE SAMEDI 18 FEVRIER 2012 À NÎMES

Depuis une dizaine d’années, le collectif Fanga évolue à la croisée de l’afrobeat, du jazz et du funk, jouant une musique éminemment spirituelle. Fanga signifie d’ailleurs « force de conviction » en dioula. L’engagement du groupe s’impose d’emblée par son nom. Le groupe prend toute sa dimension sur scène. Ceux qui ont eu la chance de voir le groupe live ne peuvent que confirmer. Sous la direction artistique de Serge Amiano, Fanga a enregistré au printemps 2009 au studio Lakanal de Montpellier son troisième album, baptisé « Sira Ba » (« la grande route »). Collectif aux semelles de vent, Fanga propose en neuf morceaux un regard sur le passé à travers le présent et le futur.

Fanga signifie Force (spirituelle) en Dioula, un des nombreux dialectes d’Afrique de l’ouest. Groupe basé à Montpellier de 8 musiciens nourri du feu de l’afro beat, musique crée et propagée par Fela Kuti dans les 70′s mélange de musique africaine, jazz et funk Fanga est né de la rencontre entre Serge Amiano, programmeur hip hop et le rappeur burkinabé aka « Korbo », bercé depuis son enfance par l’afro beat, l’afro funk et les musiques africaines qu’il écoute dans la discothèque que dirige son père à Ouagadougou .
Une première formule sans batteur (programmations) et agrémentée de quelques musiciens voit le jour en 2001 (CD 6 titres promo « Afrofanga ») puis après l’intégration indispensable d’une section rythmique, le groupe enregistre son premier disque « Afrokaliptyk » en 2003 en coproduction avec le Studio Lakanal.

Fanga dénote des formations afro beat classiques; même si les fondements sont les mêmes (une pulse unique, une rythmique hypnotique, de longues phases d’improvisation tenues par le sax et les claviers analogiques), les quelques samples et sons électroniques qu’ils utilisent leur donnent une identité plus actuelle. Le chant, en dioula, français et anglais de Korbo à mi-chemin entre le rap et le spoken word apporte lui aussi une couleur moderne, synthétisant naturellement la croisée entre l’Afrique et le hip hop avec un discours engagé : lutter pour les droits vitaux humains, le droit à la différence, contre l’inégalité causée par le profit, contre l’autodestruction, pour le rapprochement de l’homme à la terre…

Sur réservation : 13€

Sur place : 16€

 

JAZZPANAZZ

Samedi 18 Fevrier – 22h

FANGA

Afrokaliptik Nation

http://fanga.fr/

 

145 rue Michel Debré - 30900 NÎMES
04 66 84 93 96
jazzpanazzclub@free.fr

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité