EconomieEconomie.

MAS DE TESTE : « LES HABITANTS DU MAS DE MINGUE NE SERONT PAS EXCLUS »

Globalement, les habitants du quartiers sont satisfaits du projet d'urbanisation du Mas de Teste et de la ZAC de la Citadelle, côté Nîmes Est, entre Courbessac et Mas de Mingue. Les inquiétudes ne peuvent toutefois s'empêcher de pointer le bout de leur nez lors de la réunion publique sur le Mas de teste qui s'est tenue hier, soit le jeudi 1er mars, à 18 heures au Centre socio culturel et sportif Jean Paulhan. Lucienne Sans, présidente du Conseil de quartiers Mas de Mingue et Courbessac et adjoint au maire de Nîmes déléguée aux foires et marchés, revient sur les principaux points de cette réunion entre élus, techniciens et habitants du quartier.

Objectif gard : Quel sentiment ont exprimé les habitants concernant la construction de ce projet d'urbanisation Mas de Teste - Citadelle qui à terme comptera en tout près de 400 logements ?

Lucienne Sans : "Globalement, les habitants voisins de la zone qui s'étendra sur 17 hectares sont sont satisfaits. Ils apprécient, tout comme la Ville, que la mixité sociale soit prise en compte dans ce projet. En effet, le Mas de Teste et la ZAC de la Citadelle comprendront des villas ouvertes à l'accession à la propriété, de petits collectifs mais aussi des logements sociaux. D'ailleurs, le promoteur Ametis a déjà commencé les travaux sur la zone. Ils devraient terminer au début de l'année 2013. En ce qui concerne la ZAC de la Citadelle, le projet devrait être achevé en 2014."

O.G. : Des inquiétudes ont-elles été exprimées lors de cette réunion ?

L.S. : "Oui, les habitants du Mas de Mingue ont peur d'être exclus de ces projets. Une partie d'entre eux craignent de ne pas pouvoir accéder aux nouveaux logements. Or, il n'est pas question d'exclure qui que ce soit. Ceux qui veulent changer de logement pour X raison peuvent faire une demande. Ce que les habitants du Mas de Mingue doivent bien comprendre, c'est que ce projet d'urbanisation est inscrit dans le prolongement du quartier, il ne s'agit pas de l'isoler mais bel et bien de créer une ouverture.

Et puis, les habitants ont aussi présenté leurs inquiétudes quant à la scolarité des nouveaux arrivants dans le quartier. Une question pertinente puisqu'il y a 400 logements, ce sera donc en gros 80 à 100 jeunes qui s'inscriront à l'école du quartier pour la rentrée 2013. Pour le moment, nous sommes en pleine réflexion concernant ce fait, nous serons certainement obligés d'ouvrir une classe dans l'école élémentaire Albert Camus qui sera reconstruire au cœur de la nouvelle zone, à proximité d'un poumon de verdure. On se questionne aussi sur le fait de regrouper l'école maternelle Casanova. La question du transport reste en suspend aussi... Ce n'est qu'au fur et à mesure de la construction que nous pourrons répondre à ces questions. Mais que les habitants du Mas de Mingue se rassurent, ils ne seront pas de reste."

Rappelons que le Mas de teste - la Citadelle devrait s'étendre sur une surface de 17 hectares où seront construits près de 400 habitations de divers types : petit collectif, maisons groupées ou isolées… La charge des équipements publics nécessaires pour un montant global de 2 500 000€, devrait être partagée entre la Ville, Nîmes Métropole et les bénéficiaires des autorisations de construire.
Diverses dispositions garantissent le respect de l’environnement : préconisations paysagères obligatoires, densité de construction limitée, création d’un grand parc…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité