Faits DiversJustice.

NÎMES : Julien Sanchez porte plainte contre Eric Emmanuelidis, procureur adjoint

Julien Sanchez accompagné de son avocat Maître Wallerand de Saint-Just

Le 18 janvier dernier, Julien Sanchez, conseiller régional du Front National, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Nîmes avec deux co-accusés. La justice reprochait à ces deux derniers des commentaires racistes et à Julien Sanchez de les avoir hébergé sur son profil Facebook. (Lire notre article)

Lors de cette audience, au moment de son réquisitoire, le procureur Eric Emmanuelidis a tenu des propos que l'élu du Front National a trouvé inacceptable. Dans une lettre adressée à la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, Julien Sanchez s'indigne des mots choisis par l'homme de loi :" les propos tenus par votre procureur adjoint (« minable », «petit homme », «aigri », « amer», « élu de pacotille », « petit singe   adolescent attardé », et même  éjaculateur précoce » ?!)  sont des injures inadmissibles et infondées qui dépassent largement le cadre de sa mission, ainsi que des outrages a élu".

Joint par téléphone, Julien Sanchez estime que "cette plainte peut être instruite" dans la mesure où celle de "Leïla Tellaa a été prise en compte pour les mots 'Kiss à Leïla'". Il espère au moins une sanction disciplinaire :"S'il n'y a aucune sanction, on ira au pénal. Le procureur n'est pas au-dessus des lois". Cette plainte de Julien Sanchez a été largement soutenue au sein de son propre parti. Son président d'honneur, Jean-Marie Le Pen, a lui décerné "le prix du pauvre con de la semaine" au procureur adjoint nîmois. Pas évident que ce prix apaise les esprits.

TD

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité