Nîmes

PRÉVENTION La Ville de Nîmes et le CHRU proposent l’exposition « ce crabe qui vous pince les miches » du 7 au 17 octobre 2013

magali-verso

La Ville de Nîmes et le CHRU exposent du 7 au 17 octobre 2013, dans leur hall d’accueil respectif, une série de photos de femmes jeunes, atteintes d’un cancer du sein. Cette série de photos a été réalisée, à Montpellier, grâce à l’association la Montpellier Reine, qui se mobilise contre le cancer du sein, afin d’informer, de sensibiliser et de recueillir des fonds reversés à d’autres associations.

L’exposition « ce crabe qui vous pince les miches » est soutenue par ADREA Mutuelle qui a permis le montage de ces photos, leur reproduction et la mise sur un support transportable.

« Ce crabe qui vous pince les miches » montre 10 femmes, 10 photos réalisées par des photographes différents, 10 témoignages de ces femmes jeunes, atteintes d’un cancer du sein, qui racontent leur histoire. Elle rappelle que le cancer du sein peut survenir à tout âge, et l’importance du dépistage.

Cette exposition est présentée à Nîmes, dans le cadre de la campagne nationale de prévention du cancer du sein qui se déroule chaque année au mois d’octobre et dénommée « octobre rose ».

La prévention repose principalement sur le dépistage qui permet de détecter de façon précoce, alors même que la personne ne constate pas de symptôme, des lésions cancéreuses ou des lésions susceptibles d’évoluer vers un cancer.

Il est possible de réaliser un dépistage quelque soit son âge par un examen radiographique, la mammographie, prise en charge par la Sécurité Sociale.

« Ce crabe qui nous pince les miches » ce sont 10 photos de femmes qui acceptent de se dénuder la poitrine, malgré les mutilations subies, sans voyeurisme. Ce sont aussi 10 témoignages émouvants qui nous interpellent. Elles parlent de la découverte de la maladie, de la brutalité du diagnostic, du traitement, de leurs réactions, de leurs souffrances et de leurs espoirs. En un mot de leur bataille pour la vie.

53 000 nouveaux cas estimés en France en 2011. Une femme sur huit sera confrontée à la maladie. Il constitue la première cause de décès par cancer chez la femme avec 11 500 décès estimés. Les 2/3 des cancers du sein se développent chez les femmes de plus de 50 ans, les femmes jeunes ne sont donc pas épargnées. Pour les femmes de plus de 50 ans, il existe un dépistage organisé, géré à Nîmes par l’association Gard Lozère dépistage qui invite par courrier à se rendre tous les deux ans, chez le radiologue pour subir la mammographie de contrôle, examen rapide et indolore. Pour les plus jeunes, la consultation régulière de son médecin traitant ou de son gynécologue permet de faire examiner ses seins. Dans tous les cas une sensation de boule dans le sein, une rétraction de la peau, une inflammation, un écoulement ou une rougeur au niveau du mamelon, un ganglion sous le bras. Tous ces signes doivent nous interpeller et nous amener à consulter un médecin. Il faut savoir qu’une femme dont la sœur ou la mère a ou a eu un cancer du sein risque deux fois plus que les autres femmes de développer un cancer du sein. Devenez actrice de votre santé, pensez à palper vos seins régulièrement.

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité