A la uneActualité générale.Actualités

PONT DU GARD Fééries du Pont : le Groupe F veut « faire parler la pierre »

Le directeur artistique du Groupe F Christophe Berthonneau, le directeur du site du Pont du Gard Paolo Toeschi et le directeur de la culture du site du Pont du Gard Hervé Hubidos. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le directeur artistique du Groupe F Christophe Berthonneau, le directeur du site du Pont du Gard Paolo Toeschi et le directeur de la culture du site du Pont du Gard Hervé Hubidos. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La première représentation du nouveau spectacle du Groupe F, Le Magicien d’Eau, a été donnée vendredi soir au Pont du Gard à l’occasion des Fééries du Pont.

Le Groupe F et le Pont du Gard, ça commence à devenir une habitude, puisque les membres du groupe basé à Mas-Thibert ont déjà illuminé le monument en 2007, 2008, 2010, 2012 et 2013. Une récurrence qui fait dire à Christophe Berthonneau, directeur artistique du Groupe F, que « c’est une drôle d’aventure de créer quelque chose de neuf dans le même décor année après année. »

« Un poème lumineux »

Ainsi, le groupe avait investi les falaises et le vieux moulin l’an dernier, et remettent ça cette année. De nouveaux tableaux sont projetés, et l’histoire racontée cette année est inédite.

Elle est articulée autour du Magicien d’Eau, qui vit en solitaire dans le vieux moulin. Après d’intenses recherches, le magicien a réussi à « cracker » la formule de l’eau, pour en dégager une puissante source d’énergie. Fascinés, des éclaireurs en costume de lumière vont alors venir à sa rencontre pour apprendre, mais aussi essayer de le libérer de la solitude et lui faire ressentir de l’empathie pour les êtres vivants…

Une histoire qualifiée de « poème lumineux » par Christophe Berthonneau, mais aussi une manière de « se poser des questions » sur l’écologie en faisant « parler la pierre ».

Un vrai défi

Autre défi à relever, l’éparpillement du public. « Ici, le public est à la fois à 80 mètres et à plusieurs centaines de mètres du pont, rappelle Christophe Berthonneau. Je me demande toujours comment je vais créer une ingénierie de mouvement qui en tienne compte. »

Quant aux difficultés liées à d’éventuels aléas du temps, Christophe Berthonneau affirme que « la plupart des choses marchent avec une météo difficile », notamment en cas de rafales de vent.

Soutien aux intermittents du spectacle

En ces temps difficiles pour les intermittents du spectacle, le directeur artistique du Groupe F a fait part de sa lassitude : « j’en ai marre qu’on jette les pauvres contre les pauvres. On soutient très fortement les intermittents. »

Un soutien partagé par le directeur du site du Pont du Gard Paolo Toeschi, qui en appelle au « dialogue » et au « compromis, pour qu’au moins cet été tout se passe normalement. » Il faut dire que le spectre d’une grève des intermittents et donc l’annulation des spectacles prévus cet été dans toute la France plane.

Sur ce point, le Groupe F a préféré soutenir les intermittents en affichant un texte à la toute fin du spectacle, et exclu pour le moment toute grève.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “PONT DU GARD Fééries du Pont : le Groupe F veut « faire parler la pierre »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité