ActualitésPolémique.

NÎMES Faible mobilisation des cheminots devant la préfecture

Manifestation des cheminots devant la préfecture du Gard. Ici, Philippe Paris de FO. Photo Tony Duret / Objectif gard
Manifestation des cheminots devant la préfecture du Gard. Ici, Philippe Paris de FO. Photo Tony Duret / Objectif gard

Malgré l’appel interprofessionnel des unions départementales Force Ouvrière, Solidaires et FSU, les cheminots n’étaient pas nombreux ce vendredi soir devant la préfecture du Gard. Peut-être trente. Allez, cinquante selon les organisateurs. S’ils n’ont pas fait entendre leur voix, il y avait en revanche de la détermination dans les discours. Philippe Paris, secrétaire départemental FO Cheminot, en est le parfait exemple : « Le projet de réforme du gouvernement est là pour casser le monopole public, pour casser la SNCF en plusieurs entités. Les effets néfastes se verront au niveau de la qualité du service et de la maintenance. Souvenez-vous Brétigny… », rappelle le syndicaliste en référence à l’accident de train de Brétigny-sur-Orge, suite à la défaillance d’une pièce, qui avait fait entraîné la mort de sept personnes en juillet 2013. Signalons enfin que le syndicat majoritaire des cheminots, la CGT, qui a voté la reprise du travail, ne s’est pas associée à cette manifestation.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité