Faits Divers

VILLENEUVE Le conjoint et père violent était schizophrène

Photo d'archives / Objectif Gard
Photo d'archives / Objectif Gard

Tout est parti de la plainte d’une villeneuvoise pour violences de son conjoint envers elle et ses enfants il y a une semaine.

Le parquet décidait immédiatement de placer la mère et ses enfants en foyer. Les policiers cherchent alors à entendre le conjoint, sans succès : l’homme âgé de 36 ans refuse systématiquement de répondre aux convocations des policiers de la brigade de sûreté urbaine.

Pire, il se met à importuner, voire à menacer avec des propos incohérents le greffier du juge pour enfants, mais aussi le cabinet du maire, les policiers municipaux et même les policiers tout court.

Il a fini par être interpellé hier à son domicile. Lors de son interpellation, mouvementée, l’homme a continué de tenir des propos complètement incohérents, mettant en cause notamment l’industrie agro-alimentaire, les juges, le Président, et s’est dit membre d’ETA, mais pas de l’organisation basque, mais de celle « qui pose les piscines ».

Une expertise psychiatrique a été effectuée, démontrant une schizophrénie sévère. L’homme a été hospitalisé d’office au centre hospitalier du Mas Careiron, à Uzès.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité