Culture

EXPOSITIONS Un toit pour tous, un bailleur social qui mise sur l’art

expo-bayonas

 

Décidément Un toit pour tous aime l’art. Après son implication retentissante dans la 3ème édition de l’ »Expo de ouf ! » (prêt d’un immeuble de 9 logements pour réaliser une exposition éphémère d’art urbain), Un toit pour tous se lance dans deux nouvelles actions, différentes, mais qui ont le même objectif : promouvoir l’art, quel qu’il soit.

Un espace d’exposition au siège social de l’entreprise

Déjà initiée il y a plusieurs années, l’opération « nos locataires ont du talent » reprend du service pour mettre à l’honneur les talents cachés des locataires d’Un toit pour tous. Dans chaque quartier, des artistes en herbe, souvent mal connus ou inconnus, sculptent, peignent, dessinent, créent.

Alors autant proposer à ceux qui le désirent d’exposer dans les locaux d’ Un Toit pour Tous ; une aubaine quand on sait combien il est difficile d’exposer aujourd’hui. Cette année l’espace d’exposition n’est pas exclusivement réservé aux locataires du bailleur et c’est d’ailleurs un artiste « extérieur », Bayonas, également professeur de dessin, qui expose en ce moment et jusqu’à fin mars, des œuvres largement inspirées de la tauromachie.

Bayonas : dans ses œuvres, il conjugue des techniques classiques (peinture, lithographie, encre de chine) et d’autres plus contemporaines (superposition, pochoir, aérosol). Sa passion qu’il partage avec ses élèves au travers des cours qu’il dispense depuis une vingtaine d’années, il la transcende dans son œuvre protéiforme et néanmoins pourvue d’une forte identité. Chez Bayonas, la part belle est faite aux personnages, sans scénographie inutile et empesée. Grâce aux techniques de pochoirs empruntés à l’art urbain, les personnages prennent vie et semblent jaillir de la toile. Bayonas ne peint ni la confrontation, ni le combat ; il travaille sur la figure héroïque, au sens mythologique du terme.

Les artistes prennent pension dans les Hlm

Le bâtiment ayant abrité en septembre dernier l’exposition de street art étant promis à la démolition, il n’était pas possible de le mettre à nouveau à disposition de l’association Bullshit pour en faire, selon le souhait de Cédric Crouzy, un atelier d’artistes. A son grand désespoir...

Mais grâce à la volonté d’un bailleur social soucieux de promouvoir les cultures urbaines, un petit immeuble prochainement à la vente, situé qui plus est dans le quartier Gambetta, leur a été proposé à titre gracieux, le temps de trouver un acquéreur. L’occasion rêvée d’en faire une maison d’artistes (baptisée « chez Mémé ») pour héberger, temporairement, des artistes venus de tous horizons.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Un toit pour tous a également proposé aux responsables de Bullshit d’utiliser des locaux professionnels situés à deux pas de là pour en faire cette fois-ci un atelier/local d’exposition.

Tout comme pour l’exposition de ouf 3, le partenariat ne sera qu’éphémère et prendra fin dès lors qu’Un toit pour tous aura trouvé des acquéreurs pour ses locaux.

 

Exposition de Bayonas jusqu’au 27 mars au siège social d’Un toit pour tous – 8 bis av. Pompidou à Nîmes (9h-12h / 13h30 17h)

Vernissage et inauguration de l’atelier d’artistes samedi 7 mars à 17 heures – place Fléchier à Nîmes.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité