Culture

BAGNOLS Après Avignon et Paris, la pièce « Quentin, Woody Steven et Moi » débarque au centre culturel

"Quentin, Woody Steven et Moi", le 10 avril à Bagnols (DR)
"Quentin, Woody Steven et Moi", le 10 avril à Bagnols (DR)

« Ça va être chouette » : c’est peu dire que Nicolas Maury attend avec impatience la représentation de « Quentin, Woody Steven et Moi », la pièce de théâtre qu’il a écrite, la semaine prochaine à Bagnols, sa ville.

La pièce, qui a été créée en juillet dernier et qui a rencontré un bon succès public au théâtre des béliers d’Avignon dans le cadre du festival Off, a depuis pris son envol vers Paris, où elle est jouée tous les mardis au théâtre du Petit Hébertot. « A Paris on a un bel accueil, de belles salles, parfois pleines et de bons retours presse » savoure Nicolas Maury, habitué des planches avignonnaises.

Entre Paris et le Off

A quelques semaines de l’aventure parisienne et avant de refaire le Off cet été, « Quentin, Woody… » fait escale à Bagnols vendredi prochain. « Ça fait plaisir que la ville reconnaisse le travail d’un de ses auteurs locaux » se félicite Nicolas Maury, content que « le public bagnolais puisse voir ou revoir (la pièce, ndlr). »

« Quentin, Woody… » c’est l’histoire de Fredo, un trentenaire fou de cinéma, propriétaire du dernier vidéo-club VHS de France qui se voit contraint de mettre la clé sous la porte. Pour lui tout s‘écroule puisque le même jour, sa femme le quitte. Mais Fredo ne se laisse pas abattre et se met en tête de reconquérir sa douce en rejouant des scènes de leurs vies à travers des extraits de films mythiques.

« Le cinéma qui nous parle à tous »

« C’est tout un pan de la culture populaire qui est présenté à travers cette histoire d’un amour qui se casse la gueule et ce personnage qui essaie de sauver les meubles par le biais du cinéma », explique l’auteur.

La culture populaire, un aspect très important pour Nicolas Maury : « après Fuck Off, avec Emilie Broust (qui assure la mise en scène, ndlr) on s’est posé la question de ce qui pouvait nous passionner autant que théâtre et le festival, et on est tombés d’accord sur le cinéma. Après il fallait trouver sous quel biais, je voulais que personne ne soit exclu du spectacle, il fallait qu’il traite du cinéma qui nous parle à tous. Du coup, même si on ne maîtrise pas toutes le références, on peut suivre. D’ailleurs, c’est l’histoire d’amour qui accroche le public, les références de cinéma sont là pour nourrir cette histoire et pas l’inverse. »

« Quentin, Woody, Steven et Moi », une pièce de Nicolas Maury, mise en scène Emilie Broust, avec Jean-Baptiste Guinchard et Julie Rattez, le vendredi 10 avril à 21 à la pyramide du centre culturel Léo-Lagrange de Bagnols. Tarifs : 8 euros plein, 5 euros réduit et carte culture. Billets en vente à l’Office de tourisme de Bagnols et à la Fnac.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité