A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE – US CRÉTEIL 0 – 1 Les Crocos n’y arrivent plus

Nîmes Olympique - Clermont Foot. Tony Duret / Objectif Gard
Image d'archive. Tony Duret / Objectif Gard

Sur le papier, l'adversaire l'US Créteil était à leur portée. Mais quelque chose s'est brisé. Les affaires extra-sportives ont finalement eu raison de la détermination des nîmois. Quatrième défaite consécutive.

Faible affluence aux Costières. Il faut dire qu'il n'y a plus vraiment d'enjeu sur le terrain si ce n'est l'honneur, et la fierté. Mais il faudra compter sur une décision qui ne leur appartient pas pour les maintenir en ligue 2 la saison prochaine. En début de match, Briançon tente une frappe détournée en corner, suivi par Maoulida à la 9ème mn qui déborde sur le côté gauche et remet à Mendy, esseulé dans la défense. Sa frappe est également contrée par un défenseur. Mais c'était sans compter sur la détermination des cristoliens qui luttent encore pour le maintien. Lafon décoche un coup franc à la 11ème mn qui sort au second poteau de Mathieu Michel. Toiflou demande beaucoup de ballon, mais il est souvent trop loin. Les nîmois dominent en milieu de première mi-temps, Créteil joue en rangs serrés dans sa zone et ne tardera pas à répondre dès la 29 ème mn avec une frappe de Ibrahim Seck à l'entrée de la surface qui frôle le montant gauche. Andriatsima Faneva réitère en débordant à gauche mais sa passe puissante dans la zone dangereuse est récupérée par Nenad Kovacevic, qui fait son grand retour comme titulaire. Romain Elie s'illustre à la 34 ème mn en faisant un retour gagnant contre Andriatsima Faneva, seul devant le portier nîmois. Les occasions cristoliennes vont se multiplier jusqu'au coup de sifflet, et Maoulida va récolter un carton jaune après un duel jugé trop physique par l'arbitre. Les crocos tiennent un score nul et vierge à la pause.

Réaction trop tardive des crocos en fin de match

Dès la reprise, Créteil montrent le même visage qu'en fin de première période, à savoir un jeu très offensif, des tentatives de frappe en dehors de la surface et des débordements. Bobichon s'offre tout de même une occasion en récupérant un ballon perdu à la 52 ème mn mais qui finit tout droit dans les gants du gardien. Romain Elie s'ouvre l'arcade sourcilière et sort sur civière à la 56 ème mn. C'est Vlachodimos qui le remplace, transformant le dispositif de départ en 4-3-3, Mathieu Robail recule alors pour jouer plus en retrait. Les deux équipes se livrent maintenant un duel d'attaque-défense à tour de rôle. À la 65 ème mn, Vlachodimos donne à Maoulida une superbe passe mais celui ci ne parvient pas à cadrer. Deux minutes plus tard, c'est de l'autre côté du terrain que cela se joue avec une ouverture du score par le milieu de terrain crétérien Seek, après une perte de ballon de Briançon. 0 à 1. Le score est à deux doigts de s'aggraver avec un contre mené par Pereira Loureiro qui se retrouve seul devant Mathieu Michel mais ce dernier sort vainqueur. Mandy est remplacé par Koura à la 72 ème mn. Les nîmois poussent, ont plusieurs corners en leur faveur et sont tout près d'égaliser lorsque Maoulida rate sa frappe, suivi par Vlachodimos qui frôle le poteau. Créteil est retranché dans son camp, le Nîmes Olympique veut arracher un match nul dans les dernières minutes mais le destin en aura voulu autrement. Une nouvelle défaite qui vient alourdir les tristes performances de ces derniers matchs.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité