A la unePolitique

EELV Le Député du Gard, Christophe Cavard règle ses comptes et quitte le parti

Le député Christophe Cavard (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)
Le député Christophe Cavard (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Dans un entretien chez nos confères du Monde, Christophe Cavard, député EELV du Gard annonce qu'il quitte le parti. Il dénonce « la violence » d’un parti « en déliquescence ».

Interrogé par Le Monde ce vendredi 05 juin 2015, Christophe Cavard indique qu'il rend sa carte de EELV et ne compte pas en prendre une autre : "Je suis très déçu et en colère. J’ai pensé qu’Europe Ecologie pouvait être une nouvelle forme d’organisation politique qui accepterait en son sein des personnes avec des parcours différents."

Proche de Cécile Duflot jusque là, il ne mâche pas ses mots sur cette dernière et sur Jean-Vincent Placé  : "Des personnes comme Duflot et Placé – qui pour le coup étaient bien en phase – ont eu peur et ont reproduit les mêmes mécaniques que chez les Verts". Il est même davantage virulent à l'encontre du socialiste-compatible, Jean-Vincent Placé : "Je lui reproche d’avoir été de ceux qui ont tué Europe Ecologie. Je ne crois pas qu’il faille toujours travailler béatement avec la sphère du pouvoir."

Enfin et peut-être encore pire, le député du Gard n'hésite pas à remettre en cause l'essence même de EELV : "L’esprit sectaire a gagné EELV et on va dans le mur. (...) Un parti qui est persuadé que les règles internes sont plus fortes que la réalité politique externe est un parti qui se parle à lui-même. Les conséquences électorales vont être catastrophiques."

Sollicité par notre rédaction, Christophe Cavard n'a pas répondu à nos appels à cet instant.

L'intégralité de l'entretien est à lire ICI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

6 réactions sur “EELV Le Député du Gard, Christophe Cavard règle ses comptes et quitte le parti”

  1. Bizarre de dire que son parti n’accepte pas les personnes différentes alors qu’il est élu député et était candidat aux régionales …
    Pas sûr que ce soit une grande perte pour EELV, ce Monsieur semble bien plus intéressé par le fait d’être élu que par l’intérêt général.

  2. Ce n’est pas une grosse perte. Mais quand on sait que Cavard quitte EELV deux jours après que Gilles Blanc ait quitté le PS, c’est à se demander si les deux potes ne nous mijoteraient pas quelques choses pour les régionales. Cavard est comme Duflot et Placé : il aime les places, les places et encore les places…et des bonnes s’il vous plait. N’oublions pas qu’avant EELV, Cavard a quitté le PCF pour mieux se faire élire…pour ses convictions bien sur.

  3. M. Cavard croit-il qu’il a été élu parce qu’il est M. Cavard ?
    Ne serait-ce pas plutôt parce qu’il avait l’étiquette EELV ?
    Mais, alors, dans ce cas, il quitte EELV, il doit quitté aussi son mandat ! … Démission !

  4. Actuellement, il est difficile de savoir si on quitte son parti par conviction, par déception ou par ambition. En ce qui me concerne, j’ai l’ambition de servir mes convictions de gauche. La justice sociale, voilà mon objectif!

  5. Cavard et blanc et les déçus arrivistes vont monter leurs assoc ( faut dire qu’il en sont les spécialistes …) puis vont se placer et négocier … il va nous manque leur pote l’ex candidat de Marguerite .

  6. S’il y a aux régionales, une liste alternative à la fausse gauche socialiste , il est évident que ni les Cavart , Saurel et Cie y ont leur place ou alors en fin de liste ….mais là , cela ne les intéressera pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité