Culture

ALÈS En images : plongée dans le passé minier de la ville…

Pour la 4e année consécutive, l'association du musée du vieil Alais raconte le passé de la capitale cévenole sur la scène théâtrale. Cette année, les mines de Rochebelle sont à l'honneur à l'endroit précis où l'histoire a pris sens. Trois représentations seront données du 26 au 28 juin. Avant-goût en images...

1230. EL/OG
1230. EL/OG

Scène 1, 1230, l'abbé de Soucanton exploite pour la 1ère fois le charbon des hauteurs cévenoles. Il loue quelques parcelles de terre noire pour la revendre aux filateurs et fabricants de chaux. Ce sol s'avère être en effet un excellent combustible.

Scène 2.
Scène 2. EL/OG

Scène suivante, le public fait un bond de plusieurs siècles et se trouve propulsé en 1640. L'époque où des recherches intensives sont effectuées et de nouvelles ressources découvertes.

François de Tubeuf veut exploiter la mine. EL/OG
François de Tubeuf veut exploiter la mine. EL/OG

Un peu plus de 100 ans plus tard, en 1773, le normand François de Tubeuf cherche à exploiter de manière massive le charbon mais se fait harceler par les chaufourniers. Il finit par quitter la région. La fonderie prendra son véritable essor en 1840, lorsque la ligne de chemin de fer reliera Alais au port de Beaucaire.

Les femmes de mineurs. EL/OG
Les femmes de mineurs. EL/OG

Scène 4, époque contemporaine. Le metteur en scène a choisi de mettre en exergue la peur dans laquelle vit chaque famille de mineur, en racontant l'accident du 24 novembre 1912 qui fait 22 morts dans les profondeurs des galeries. "Dès qu'elle entendaient la sonnerie, elles se demandaient si l'un des leur était touché", raconte Michel Vincent, qui a écrit plusieurs ouvrages sur l'histoire de la ville.

Scène 5, juste avant la grève. EL/OG
Scène 5, juste avant la grève. EL/OG

Photos : Eloïse Levesque

 

 

 

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

1 commentaire sur “ALÈS En images : plongée dans le passé minier de la ville…”

  1. Bravo à toute l’équipe pour ce spectacle et cette soirée bien agréable sur les hauteurs d’Alés. Un spectacle gratuit et enrichissant en pleine nature à deux pas du centre ville à apprécier sans modération en famille. N’hésitez pas, je vous le conseille, parole de Cévenol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité