Culture

FESTIVAL Cratère surfaces enchante Vézénobres

Stéphane Filoque, dans "Ma vie de grenier". EL/OG
Stéphane Filoque, dans "Ma vie de grenier". EL/OG
Stéphane Filoque, dans "Ma vie de grenier". EL/OG

Hier soir, Cratères surfaces a investit le centre-ville médiéval de Vézénobres pour cinq spectacles en plein air. Danse, jonglage, humour, musique, le parfait cocktail du succès, pour le festival qui a accueilli plusieurs centaines de personnes.

La soirée démarre sous le soleil brûlant du sud des Cévennes. Les cinq jongleurs belges de la compagnie Scratch proposent un spectacle dénué de cohérence et gorgé de défis absurdes sur la musique tonitruante d'ACDC. Le challenge paye : plus de 200 personnes sont présentes en plein cagnard pour rire et profiter de ces jeunes clowns qui ne se prennent pas au sérieux. Un moment de détente familiale avant tout.

"TNT", de la compagnie Scratch. EL/OG
"TNT", de la compagnie Scratch. EL/OG
A la pêche au public. EL/OG
A la pêche au public. EL/OG

Deuxième spectacle sous les vieilles pierres qui caractérisent Vézénobres. Changement d'ambiance. Dans un décor enchanteur et hors du temps, Vincent Warin donne au BMX une dimension enfantine et poétique. A travers lui, le danseur traverse les époques et les âges. Peu importe les années qui passent, il reste lui-même. Un gamin qui jongle avec les mots et avec son corps. Un spectacle aérien.

"Flat/Grand délit", tome premier dun triptyque sur la performance urbaine. EL/OG
"Flat/Grand délit", tome premier d'un triptyque sur la performance urbaine. EL/OG
Vincent Waron danse avec son BMX. EL/OG
Vincent Warin danse avec son BMX. EL/OG

Troisième performance avant la tombée de la nuit. Place à l'humour nostalgique. Dans "Ma vie de grenier", Stéphane Filoque - alias Gaëtan - essaie de vendre des objets enfantins en apparence très ordinaires. Mais l'auteur dévoile progressivement, avec un comique décapant et finement maladroit, leur histoire extraordinaire. Tous les souvenirs qu'il avait - sans le savoir - enfoui dans son grenier, réapparaissent comme une claque. Le public rit aux larmes. Pas de doute, le spectacle le plus réussi de la soirée. 

Voyage dans le temps pour Gaëtan. EL/OG
Voyage dans le temps pour Gaëtan. EL/OG
Gaëtan et sa femme, Katia, représentée par les coussins. EL/OG
Gaëtan et sa femme, Katia, représentée par les coussins. EL/OG

Photos : Eloïse Levesque

Tout le programme du festival jusqu'au 4 juillet

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité