ActualitésEconomiePolitique

NÎMES École des Mines d’Alès : « un accord a été trouvé », annonce le président de la CCI

Henry Douais, président de la CCI Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Henry Douais, président de la CCI Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Henry Douais, président de la CCI Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Ce matin, à l'occasion de son point presse hebdomadaire, le président de la CCI Nîmes a annoncé "qu'un accord a été trouvé" avec l'EMA, sur proposition du préfet de Région. Depuis plus d'un an, la chambre consulaire est en conflit avec l'établissement, suite à l'annonce de son départ précipité du site Georges Besse. Cette décision, actée en avril 2014, est motivée par les déficits récurrents de l'EMA et la baisse de ses subventions attribuées par la CCI.

Nîmes Métropole devrait racheter les locaux 

La convention d'installation de l'EMA (1998) stipule que la chambre verse chaque année une subvention d'1,5 million d'euros à l'établissement et lui cède, en 2017, les locaux pour un euro symbolique. "Nous avons considéré que cette convention a été rompue par l'EMA lorsqu'elle a décidé de partir", persiste et signe le président de la CCI. Dès lors, les deux parties ont revendiqué la propriété des locaux. Une procédure a même été engagée devant le tribunal administratif de Nîmes. Toutefois l'État a nommé un médiateur, en la personne du préfet de Région, pour que la CCI et l'EMA - qui dépendent du ministère de l'Économie - trouvent un accord amiable.

En juillet, le représentant de l'État a proposé à Nîmes Métropole - qui prévoit d'installer sur le site l'école d'ingénieurs ISEN - de racheter le bâtiment à la CCI pour un montant de 5,6 millions d'euros (prix des Domaines). La chambre consulaire reverserait, par la suite, une partie de la vente à l'EMA pour soutenir la création de son campus à Alès"Ce protocole d'accord préserve les intérêts de la CCI", estime Henry Douais, qui assure avoir toujours opté pour la discussion "moins coûteuse et plus constructive qu'une procédure judiciaire". Demain soir, le conseil d'administration de la CCI est appelé à entériner cet accord à l'instar de celui de l'EMA, le 6 novembre.

Plus d'informations à lire dans notre Fait du jour de demain. 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité