ActualitésPolitique

RÉGION Bernié-Boissard et Boré écrivent au vice-président délégués aux transports

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Le moratoire sur le financement de la gare LGV de Manduel ainsi que la création d'une plateforme de fret à Garons ont fait l'objet de deux missives envoyées par deux responsables politiques locaux. 

À peine l'exécutif de la grande région a-t-il été formé, que les responsables politiques gardois ont dégainé leur plume. Il y a d'abord Catherine Bernié Boissard. Le 5 janvier, la conseillère municipale PCF écrit à son camarade Jean-Luc Gibelin, vice-président PCF de la grande région, en charge des transports Jean-Luc Gibelin. L'objet de la missive : la gare de Manduel. Se référant à l'accord passé entre les composantes de la Majorité régionale, "il est prévu un moratoire sur les financements régionaux des projets faisant débat". Une suspension dans l'attente des conclusions des états généraux du rail. "Pouvez-vous m’indiquer si cet engagement concerne aussi bien le projet de la gare de Manduel Redessan, que celui de la gare de la Mogère à Montpellier, qui lui est étroitement lié ?", interroge l'élue. Avant d'ajouter : "le montant du financement régional de 32 Millions d’euros pour la gare de Manduel conditionne la réalisation de cet équipement public, mais aussi par contre coup, d’autres financements de l’agglomération Nîmes-Métropole pour un projet d’aménagement touristico-culturel autour de la gare".

Le même jour, Jean-Paul Boré, porte-parole de l'association politique TPNA (Tous Pour Nîmes et son Agglomération) interpelle Jean-Luc Gibelon. Cette fois le sujet concerne l'installation d’une plateforme multimodale de fret. Le cheval de bataille du responsable politique. "Durant la campagne des élections régionales, nous avons écrit à l’ensemble des candidats concernant le projet de création d’une plateforme multimodale et internationale de fret", rappelle Jean-Paul Boré, "ce projet pourrait créer 3 000 emplois directs et 3 000 induits dans les prochaines années". Et de conclure : "Nous sommes naturellement disponibles pour une rencontre permettant de présenter plus amplement ce projet". À suivre attentivement…

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité