Culture

NÎMES Faustino Nuñez, « le flamenco n’est pas une musique d’improvisation »

Image d'illustration Flamenco. DR
Image d'illustration Flamenco. DR

En marge du festival de flamenco du théâtre de Nîmes se tenait vendredi à l'Institut D'Alzon une conférence pour tenter de "comprendre le flamenco". 

Tenue par l'enseignante Corinne Savy, qui s'est appliquée à donner une traduction immédiate aux propos du guitariste Faustino Nuñez, la conférence s'adressait à plusieurs classes de 4 ème du collège de l'Institut D'Alzon ainsi qu'une dizaine de participants volontaires. Depuis dix ans, un partenariat lie le théâtre de Nîmes avec l'établissement scolaire autour du festival de flamenco. Ateliers, expositions sont proposés et depuis deux ans des conférences avec une séquence pédagogique en amont destinée aux élèves.

Initiation aux tempos, différence entre le flamenco et autres styles de musique, la séance a visiblement était appréciée par l'ensemble des participants qui se sont interrogés sur le duende, "C'est lié à l'inspiration poétique et attractive de l'artiste" a expliqué Faustino Nuñez. L'évolution du flamenco aussi, dont le chant est resté fidèle à ses origines orientales. "Mais la guitare et la danse a beaucoup évolué" ajoute t-il. "Le flamenco n'est pas une musique d'improvisation, mise à part le buleria qui a un côté spontané".

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité