Sports Gard

GARD L’Etoile de Bessèges termine en beauté à Alès

L'arrivée au sommet de l'Ermitage (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
L'arrivée au sommet de l'Ermitage (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Et voilà, c'est fini! La 46ème édition de l'Etoile de Bessèges s'est achevée hier en terres alésiennes. Une superbe journée pour un contre-la-montre de près de 12 kilomètres et une ascension finale qui a fait du ménage chez les leaders.

Le temps matinal aurait pu empêcher un bon nombre de spectateurs de se rendre à Alès sous peine de se voir rincer par une pluie abondante. Le vent nocturne, lui aussi, aurait pu contrarier les coureurs cyclistes qui allaient s'élancer pour une dernière étape qui s'annonçait "serrée" à en croire les spécialistes.

Mais sur les coups de 14h, le temps était au beau fixe avec une légère brise en guise de cadeau hivernal. Pas de quoi rebuter les amoureux de cyclisme et de course de haut niveau. En effet, l'Etoile de Bessèges est une course de haut niveau car c'est la première course internationale de la saison française.

Sur le podium du départ du contre-la-montre de la dernière étape de l'Etoile de Bessèges (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Sur le podium du départ du contre-la-montre de la dernière étape de l'Etoile de Bessèges (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Tous les cyclistes français connus du grand public étaient présents et trustaient les premières places du classement général. Une étape aura même été le théâtre de cette guerre fratricide qui ne fait que relever le niveau global de l'épreuve. Cette dernière étape un peu spéciale n'allait pas à l'encontre de cela. Une portion de pente à 20% et 9 kilomètres très plats, ou le contraire selon l'itinéraire établi. Du Parvis du Cratère, direction les quais puis la montée de l'Ermitage pour départager les leaders qui se tenaient en quelques menues secondes.

Sur la route, le long des quais avant l'ascension de l'Ermitage (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Sur la route, le long des quais avant l'ascension de l'Ermitage (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Sylvain Chavanel, favori et premier au classement perdra ses espoirs de victoire. La faute à Jérôme Coppel qui prendra les devants et fera coup double en remportant à la fois l'étape mais aussi le classement général! Après sa victoire de 2012, le jeune champion de France de contre-la-montre, surprend et remporte une seconde fois l'Etoile de Bessèges. Thibaut Pinot se hissera quant à lui sur la deuxième marche du podium à 14 secondes du premier et Jean-Christophe Peraud, un troisième français, se classera troisième à 15 secondes. Tony Gallopin sera quatrième à 25 secondes.

Dans la montée, à 300 mètres de l'arrivée, les derniers efforts sous les yeux de la ville d'Alès en contre-bas (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Dans la montée, à 300 mètres de l'arrivée, les derniers efforts sous les yeux de la ville d'Alès en contre-bas (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Des temps rapprochés que Sylvain Chavanel n'a pu suivre, arrivant cinquième 30 secondes après Coppel. Au général, les cinq premiers sont français et se tiennent en 28 secondes! Dans l'ordre, premier Jérôme Coppel, Tony Gallopin 13 secondes, Thibaut Pinot 14 secondes, Sylvain Chavanel à 16 secondes et Arthur Vichot à 28 secondes...

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité