Actualités

TOROS Un homme d’art et une rencontre inoubliable

Costume antique et sourire ravageur, Luis Francisco Espla lors de ses adieux à Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin)
Costume antique et sourire ravageur, Luis Francisco Espla lors de ses adieux à Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin)

Le fantasque maestro reprendra l'épée en septembre à Arles pour détruire l'oeuvre qu'il terminera peu de temps avant le paseo de la corrida goyesque. Luis Francisco Espla sera cependant à Nîmes samedi dans le cadre d'une conférence-débat portant sur la tauromachie face à ses nouveaux démons.

L'alléchant dîner-débat programmé et initié par le Cercle Taurine Nîmois ce samedi au C-Suites, change de cap et se mue en conférence-débat pour que le plus grand nombre puisse assister à cette soirée de qualité. Avec la participation de François Zumbiehl, anthropologue, écrivain et pour le coup traducteur, la venue à Nîmes de Luis Francisco Espla constitue un événement marquant pour l'aficion.

La formule du dîner-débat  initialement prévue, présentait le risque d'un nombre de réservations trop limité, ne garantissant pas un succès à la mesure de la soirée. Dans cet esprit, le dîner-débat est remplacé par une conférence-débat avec entrée libre assortie d'une participation aux frais de 10 euros. Un tarif spécial de 5 euros est appliqué pour les jeunes de moins de 25 ans. Le verre de l'amitié en compagnie du maestro sera servi après la conférence, et ceux qui le désirent pourront prolonger ce moment de convivialité au fameux bar a tapas du C-Suites.

Cette nouvelle formule devrait  être l'occasion pour chacun de venir partager la convivialité de cette soirée dont le contenu culturel et taurin s'annonce par ailleurs du plus grand intérêt.

Le thème plaira à l'aficion. "Le Diable, le Monde, et la Chair". Un quite lumineux choisi par le maestro dans lequel le Diable est le tentateur, le Monde est l’excès, la Chair est le vice. Luis Francisco Espla va construire une lidia au cours de laquelle il transposera les termes de ce trio de dangereux séducteurs aux menaces qui pèsent aujourd’hui sur la corrida.

Contact : larobenoire.ct@gmail.com ou cercletaurin.nimois@gmail.com

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité