Faits Divers

GARD Le voyage de noces tourne au cauchemar !

ile-maurice
Photo DR

Un couple gardois a décidé de s’envoler vers l’Ile Maurice en voyage de noces le 29 mars dernier. Frédéric et sa femme sont bien arrivés au paradis, mais le 2 avril, un accident de bateau « du à une vitesse excessive », selon l’avocate du couple, va envoyer la jeune mariée à l’hôpital pour 10 jours. Le magnifique voyage, va se transformer en cauchemar…

Malgré une assurance rapatriement et annulation qui a été contractée dans une agence de voyages de Nîmes avant le départ, le couple n’est pas parvenu à joindre un interlocuteur. « Pourtant sur la carte d’assurance rapatriement qui a été fournie par l’agence, il est indiqué qu’en cas de souci une solution était trouvée 24/24 et 7/7 », indique Frédéric qui n’est pas près d’oublier ses brèves vacances.

« C’était le samedi 2 avril en fin de matinée, le bateau allait un peu vite, j’ai filmé les images, témoigne Frédéric, viticulteur au sud de Nîmes. Mon épouse a été projetée en hauteur et elle est mal retombée sur son siège ». Le résultat est sans appel : les urgences arrivent, le transfert vers l’hôpital mauricien acté. Les médecins diagnostiquent  des vertèbres cassées dont l’une a percé la moelle épinière. « On voulait rentrer en France, pour que mon épouse se fasse opérer, mais nous n’avons pu joindre personne au numéro qui nous avait été fourni par l’agence de voyage. Ma femme a été opérée à l’île Maurice et pendant 10 jours encore nous sommes restés sur place puisqu’elle était hospitalisée. Je dormais à côté d’elle à la clinique », raconte le viticulteur gardois.

« Ce que je trouve déplorable, c’est que l’agence qui nous a forcés à prendre une assurance chez eux et le voyagiste, sont aujourd’hui aux abonnés absents. C’est scandaleux, nous allons porter plainte », ajoute le père de famille. « Nous ne savons si ma femme va conserver des séquelles de ce voyage et si elle pourra à nouveau travailler. Pour l’instant elle marche avec des béquilles et elle supporte mal la position debout. Elle a droit à des séances de kiné tous les deux jours », raconte le marié visiblement très marqué par son triste voyage de noces.

Boris De la Cruz

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité