Culture

GARD RHODANIEN Concerts, expo, visites : l’agglo présente son programme estival

Les élus ont présenté la programmation estivale de l'agglo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élus ont présenté la programmation estivale de l'agglo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Même si ce n’est pas tout à fait ça au niveau du temps, l’été approche. Et pour cette saison estivale, de nombreux événements culturels et touristiques sont au programme sur le territoire de l’agglo du Gard Rhodanien.

« Le tourisme est un des trois piliers du territoire, a martelé le président de l’agglo Jean-Christian Rey en guise de préambule. 10 % du tourisme du Gard se passe ici, entre les vallées de l’Ardèche et de la Cèze. »

Et pour profiter au maximum de cette manne, « les activités touristiques et culturelles sont maintenues et croissent même, c’est dire l’importance qu’elles ont pour cette communauté » a appuyé le vice-président délégué au tourisme Michel Coullomb.

Les Arts de la Voix

Côté culturel, le festival des Arts de la Voix fêtera sa 18e édition du 19 au 28 juillet. Quatre concerts sont au programme : le 19 juillet à 21h30 à Cornillon, avec les musiques anciennes de l’empire Ottoman du groupe Canticum Novum, le 21 juillet à 21h30 à St-André-de-Roquepertuis avec la musique folk d’Awa, le 26 juillet à Goudargues avec les moreaux mêlant rock, électro et musiques orientales d’Orange Blossom avant le concert de Zazie le 28 juillet au parc Rimbaud de Bagnols. Un concert au cours duquel Zazie viendra défendre les morceaux de son dernier album, « Encore heureux », mais aussi ses chansons devenues de véritables classiques.

Question tarifs, les trois premiers concerts sont à 16 euros (réduit 14 euros) et celui de Zazie à un tarif unique de 20 euros. « Quand on regarde les tarifs des concerts de Zazie ailleurs en France, c’est deux fois plus élevé », note la vice-présidente à la culture Claire Lapeyronie. Les quatre concerts sont gratuits pour les moins de douze ans.

Atout Paik

Culture toujours, avec l’exposition annuelle du prieuré Saint-Pierre de Pont-Saint-Esprit. Une exposition qui reste dans le domaine de l’art numérique, avec « Atout Paik », un hommage à l’artiste sud-coréen Nam June Paik, décédé il y a dix ans, « connu mondialement comme le fondateur de l’art vidéo », explique Claire Lapeyronie. « On a voulu lui rendre hommage à travers la présence de neuf installations de ses héritiers, dont certaines seront interactives », poursuit l’élue. Les américains Joan Lague, Bill Viola et John Sanborn, la coréenne Yun Aiyoung et les français Roland Baladi, Catherine Ikam, Michel Jaffrennou, Joris Guibert et Jean-Paul Fargier sont au programme. Une installation sera également disposée au musée d’Art Sacré du Gard, à la faveur d’un partenariat avec le Département.

Vernissage le 23 juin à 18 heures au Prieuré Saint-Pierre, exposition « Atout Paik » visible du 23 juin au 7 octobre. Entrée libre et gratuite.

Forêt Créative, visites guidées et Traces de bêtes

Côté événements festifs, le festival Forêt Créative revient dans la forêt domaniale de Valbonne du 2 au 18 août. Et on ne change pas une équipe qui gagne : le programme comporte donc des ateliers en forêt accessibles pour certains dès 2 ans (2 euros), deux spectacles gratuits et du land art renouvelé d’année en année.

Le traditionnelles visites guidées reviendront du 24 juin au 2 septembre. Une trentaine de visites sont au programme, de Saint-Marcel-de-Careiret à Issirac, en passant par une bonne partie des 42 communes de l’agglo. La culture et les savoir-faire locaux seront soulignés, avant une rencontre avec des producteurs, artisans ou artistes locaux.

Des balades au clair de lune sont également proposées, à Pont-Saint-Esprit les 18 et 19 juillet et les 11 et 12 août, en français et néerlandais, et à Bagnols le 18 août. Une nouveauté cette année, les « Traces de bêtes », proposées par le Syndicat de gestion des gorges de l’Ardèche les 21 juillet et 4 août à Aiguèze. « On apprend à reconnaître les traces laissées par les animaux dans la nature, avec également des activités pour enfants », précise le conseiller communautaire délégué au tourisme Roger Castillon.

Le vin au bord de la rivière, dans une grotte ou après une randonnée

Enfin, l’espace œnotouristique Rabelais ne va pas chômer cet été, avec de nombreuses animations. Ainsi, le 8 juillet et le 2 septembre des « dégustations fraîcheur » seront organisées à l’Anex, au port de plaisance de l’Ardoise. Si vous êtes plus grotte que rivière, quatre « dégustations spéléo œnologiques » sont programmées à la grotte de la Salamandre, à Méjannes-le-Clap, les 12 et 26 juillet et les 2 et 16 août. « C’est une coopération avec la Communauté de communes Cèze Cévennes, explique Jean-Christian Rey. On travaille avec les autres territoires, tout le monde est gagnant. »

Nouveauté de l’été, l’espace Rabelais en collaboration avec les associations de randonnées du territoire, va proposer des « Randochais » : « à chaque randonnée correspond une cave ou un caveau avec une dégustation », explique Michel Coullomb. Une douzaine de visites sont au programme du 12 juillet à Saint-Laurent-des-Arbres au 20 août à Saint-Victor-la-Coste.

Plus d’informations ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “GARD RHODANIEN Concerts, expo, visites : l’agglo présente son programme estival”

  1. Je rappelle, pour mémoire que dans cette agglomération, il y a la troisième ville du Gard!!! Le nombre et la qualité (c’est de l’humour) des prestations culturelles qui sont annoncées vont sans doute attirer un si grand nombre de touristes que Bagnols risque de faire de l’ombre aux nombreux festivals qui l’entourent. Certes, l’agglomération n’est pas la ville principale mais quand même… La programmation fait de Bagnols un désert culturel. A un tel point que les commerçants, des associations et même des citoyens bagnolais lancent eux-mêmes des initiatives pour pallier l’absence de véritable politique culturelle. Heureusement, il y a le vin. Les touristes pourront toujours slalomer entre les caves. Avec modération, bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité