Autres sportsSports Gard

TAVEL Le championnat de France de foot-fauteuil débute au gymnase

En plein match de foot-fauteuil, hier au gymnase de Tavel (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
En plein match de foot-fauteuil, hier au gymnase de Tavel (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Trois joueurs de champ et un gardien dans chaque équipe, un ballon plus gros que celui du football classique, des buts, des défenseurs, des attaquants et des arbitres.

Le championnat de deuxième division nationale de foot-fauteuil a débuté ce samedi au gymnase de Tavel, et a vu s’affronter les équipes de Nîmes, Montpellier, Douai, Dinan et Lyon.

Le Handi Club Nîmois, seul club du Gard

Si quelques règles diffèrent du football traditionnel, le rythme des matches est enlevé : ça joue vite, les fauteuils, équipés d’une partie avant spéciale permettant de frapper le ballon, virevoltent sur le sol du gymnase, et les attaques se succèdent.

Depuis une quinzaine d’années, le Handi Club Nîmois figure comme seul représentant de ce handisport dans le département. Partenaire du Nîmes Olympique depuis trois saisons, il compte aujourd’hui « 18 licenciés, 3 équipes, une en deuxième division nationale et deux équipes en quatrième division régionale », présente Kieran Peloso, responsable du club Nîmois avec Alexandre Trottier.

Thomas, 25 ans, le brassard fièrement arboré au bras gauche, est le capitaine de l’équipe mixte et regroupant tous les âges. Ce joueur axial compte déjà treize années de pratique derrière lui, et aime dans le foot-fauteuil « l’esprit d’équipe et la compétition. »

Pour s’y préparer, l’équipe s’entraîne deux fois par semaine, le mardi à Nîmes, et le mercredi à Tavel, qui possède un gymnase adapté. Car cette pratique requiert un matériel spécifique, « un fauteuil plus vif, plus nerveux, qui tourne plus vite pour frapper dans le ballon », explique Alexandre Trottier. Un fauteuil qui coûte… 12 000 euros l’unité.

Si on y ajoute le coût des déplacements, les moyens requis sont importants et le club est perpétuellement à la recherche de donateurs, notamment pour acheter les fauteuils pour rendre ce sport accessible au plus grand nombre des personnes en situation de handicap.

Et aussi :

Deux règles pour bien suivre un match de foot-fauteuil : il y a quelques règles spécifiques à ce sport, que le profane se doit de connaître pour mieux comprendre ce qui se passe sur le terrain. Kieran Peloso : « dans les deux surfaces de réparation, l’équipe qui défend n’a droit qu’au gardien et à un défenseur maximum, l’équipe qui attaque n’est pas limitée. » Deuxième subtilité, « deux joueurs n’ont pas le droit de venir contrer un joueur qui a le ballon dans un rayon de trois mètres. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité