Economie

ALÈS Formation des jeunes : la Mission locale et Vivadom signent un partenariat

Guillaume Natton, directeur de l'association Vivadom, Julie, signataire d'un contrat aidé Aide à domicile, Pierre Martin, président de la mission locale, et Shirley, future mandataire judiciaire en formation. EL/OG
Guillaume Natton, directeur de l'association Vivadom, Julie, signataire d'un contrat aidé Aide à domicile, Pierre Martin, président de la mission locale, et Shirley, future mandataire judiciaire en formation. EL/OG

Ce vendredi, la Mission locale Alès Cévennes et l'association Vivadom ont officialisé leur partenariat. Objectif : renforcer la formation et l'embauche des jeunes dans le secteur de l'aide à la personne.

Sur 2500 jeunes suivis à la Mission locale d'Alès, 450 ont décroché un contrat de travail en 2015. C'est presque 100 de moins qu'en 2014. Pour palier à ce faible taux de retour à l'emploi, la MLJ est en recherche permanente de partenariats avec des entreprises. "On a une mauvaise image, celle d'un espace inutile dédiés aux cas sociaux. Or c'est loin d'être le cas !", assure Pierre Martin, président de la structure.

De fait, la MLJ n'a travaillé qu'avec 154 entreprises cette année, sur 6500 présentes sur le bassin. Parmi elles, Vivadom, nouveau partenaire officiel. "La majorité de nos salariés ont plus de 45 ans et d'ici 5 ans, plusieurs dizaines d'entre eux partiront à la retraite. Nous devons recruter la relève", explique Guillaume Matton, directeur de Vivadom, qui emploie 800 personnes sur le Gard. Un travail en commun existe déjà entre les deux structures, il a permis à une poignée de jeunes de retrouver le chemin de l'emploi.  "L'association nous fait passer ses offres d'emploi, à nous de trouver le meilleur jeune et de systématiser ce fonctionnement", avance Pierre Martin.

Dans ce cadre, deux jeunes femmes de 20 et 25 ans ont signé leur contrat de travail ce vendredi. L'enjeu : les former. En contrat unique d'insertion, Julie va apprendre le métier d'aide à domicile avant - elle l'espère - d'être embauchée définitivement. "Le but est de garder ceux qu'on a accompagnés, pas de les laisser partir ailleurs", souligne Guillaume Natton. Quant à Shirley, elle s'est engagée dans un CDI en contrat d'avenir pour devenir mandataire judiciaire. Elle suivra en parallèle des cours au l'Institut Régional du Travail Social.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité