Politique

BAGNOLS Législatives : le PCF met des candidats « à disposition de la gauche de transformation sociale »

Léa Comushian et Fabien Horvath, candidate et suppléant communistes aux élections législatives pour la 3ème circonscription (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Léa Comushian et Fabien Horvath, candidate et suppléant communistes aux élections législatives pour la 3ème circonscription (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Y aura t-il une candidature communiste aux prochaines législatives sur la troisième circonscription ?

Après la présentation ce matin des deux candidats, une titulaire et son suppléant, on serait tenté de répondre oui, mais les choses sont plus compliquées que cela.

Le PCF se pose en rassembleur

Car Léa Comushian, angloise de 23 ans étudiante en fac d’anglais à Avignon, et son suppléant Fabien Horvath, employé chez FM Logistic de 38 ans domicilié à Saint-Victor-la-Coste et petit-fils de l’ancienne députée communiste Adrienne Horvath, sont « mis à disposition de la gauche de transformation sociale », dixit le secrétaire de la section communiste du Gard rhodanien Michel Tortey. Concrètement, « tout est ouvert dans le cadre du rassemblement », poursuit Michel Tortey, qui explique que les communistes locaux ont voulu, par cette « mise à disposition », « engager dès maintenant la campagne. »

« C’est eux qui vont porter cette démarche de rassemblement pour essayer d’aller vers une candidature commune face au grand danger du Front national », affirme Michel Tortey. Et les communistes estiment que le sortant Patrice Prat, frondeur qui a quitté le PS cet été, est « un des éléments possibles, nous avons pour le moins à discuter avec lui », « sur la base du progrès social au service des citoyens », ajoute immédiatement Léa Comushian.

Outre Patrice Prat, les communistes souhaitent en dégainant les premiers « rassembler tout le monde : Patrice Prat, la France Insoumise (le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, ndlr), NPA, LO et surtout l’ensemble des citoyens qui ont besoin de députés qui leur ressemblent », affirme Michel Tortey. Seulement, le PCF a « reçu une fin de non recevoir de la France Insoumise pour l’instant », admet le secrétaire de section.

« Notre grand défi, c’est aussi tous les gens qui ne votent pas »

En attendant un signe des mélenchonistes, les candidats communistes veulent « impliquer les citoyens dans cette campagne, c’est eux qu’il faut rassembler », affirme Fabien Horvath, qui compte « aller sur les marchés, aux portes des entreprises, des lycées, organiser des réunions publiques » pour aller chercher la participation puis l’adhésion citoyenne. « Notre grand défi, c’est aussi tous les gens qui ne votent pas », poursuit Léa Comushian, qui cite le questionnaire que les communistes diffusent en ce moment aux Escanaux sur la thématique du commerce comme « un exemple de ce qu’on a envie de faire. »

Question programme, les candidats se placent à l’échelle nationale : « la revalorisation du pouvoir d’achat, la suppression de la loi El Khomri », « l’amélioration des conditions de vie, la lutte contre les discriminations et pour le vivre ensemble, la paix ici et dans le monde », sont des thèmes qui leur tiennent à cœur.

Quant à la jeunesse de la candidate et de son suppléant « mis à disposition », « c’est le reflet aussi des adhérents du PCF, nous avons plus de 10 000 jeunes de moins de 30 ans, affirme Michel Tortey. Le communisme c’est une idée jeune ! » Reste à savoir si c’est une idée qui peut fédérer la gauche sur une circonscription où la division sera plus que jamais synonyme de défaite.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

17 réactions sur “BAGNOLS Législatives : le PCF met des candidats « à disposition de la gauche de transformation sociale »”

  1. Je découvre avec quelque étonnement la teneur de cet article et notamment le fait que la France insoumise aurait émis une fin de non recevoir à la proposition d’une discussion avec les communistes. Il doit s’agit d’une fin de non recevoir au niveau national étant donné que les représentants de la France insoumise, au niveau de la troisième circonscription (député Patrice Prat), n’ont pas été contactés. J’en sais quelque chose, j’en fais partie. Il semble un peu prématuré de s’engager déjà sur ce terrain escarpé de la désignation des candidats de la gauche « unifiée ». Pour autant, les communistes ont, sans doute, de bonnes raisons de vouloir marquer le territoire mais les partenaires éventuels ont, pour l’instant, d’autres chats à fouetter: Pour les amis de Patrice Prat, la primaire des socialistes s’annonce périlleuse, pour les Insoumis, les désignations se feront sur une base de démocratie directe avec les groupes d’appui. Pour l’heure, les groupes d’appui cherchent des signatures de parrainages. Si les communistes veulent vraiment une belle et saine discussion qu’ils commencent par aider JLM à obtenir ses signatures. La démocratie n’est pas à géométrie variable.

    1. Bon si je comprend bien vous êtes une adepte de JLM pour ne pas dire Jean-Luc Mélenchon mais nous n’avons pas du tout l’intention d’aider ce monsieur, nous sommes des PCF ceux dont il à critiqué il n’y a pas si longtemps. Alors SVP laissez nous avancer sur notre voie et vous sur la votre. Merci !! ps Quand à Patrice Prat c’est un socialiste alors, et nous n’avons pas l’intention de changer de bord.

  2. c’est le grand n’importe quoi…..c’est ouvrir la boite de la défaite…..le fis remplace la mère au parti communiste….c’est le renouveau par la filiation…..dans 20 ans cela sera la petite fille….mettons fin au ridicule……………

    1. Déjà monsieur vous faites une grosse erreur. Ce n’est pas le fils mais le petit fils ! en voulant critiquer des jeunes qui savent eux ce qu’ils font, oui le renouveau ! mais la filiation ne veut absolument rien dire. Vous critiquez parce-que vous êtes Socialiste mais votre parti s’est désintégré ! par qui vous savez. Alors il est préférable des jeunes comme eux et non votre vision périmée, car le vrai socialiste n’était pas au rendez vous le jour des présidentielles et nous nous sommes fait duper.

    2. En matière de n’importe quoi, il sera toujours difficile de faire mieux ou plutôt pire que le parti socialiste qui a réussi à « s’auto-pulvériser » et à ouvrir un boulevard à la droite extrême et au FN. Ce quinquennat « socialiste » restera à jamais comme celui de la honte dans l’histoire de la gauche en France.

  3. Tu parle de la France insoumise, c’est du n’importe quoi…..
    Il n’y en à qu’une c’est Madame Le PEN, qui pourra peut-être changer des choses dans ce pays.

  4. Le FN est un parti au service des patrons mais aujourd’hui ces derniers n’ont pas besoin de vous, le PS, LR et d’autres entreprises font le taf pour Gattaz. L’exemple de Hayange et de Béziers ouvrent les yeux aux gens. Espérons que le FN sera balayé.

  5. Balayé, il le faudrait… Mais c’est peu probable, le terreau du « lepenisme » est bien en place. On y trouve, en vrac : un quinquennat désastreux, le chômage, l’insécurité liée à la délinquance – même en col blanc – l’intoxication progressive des gens par l’alimentation chimique ou les stupéfiants (tra

  6. suite :
    (trafic juteux mais facteur de paix relative dans les « quartiers »), les fraudes fiscale et sociale, l’abrutissement latent des personnes (cf. nombre de beaufs dodus), la progression de la misère, l’immigration non contrôlée, etc. Vous pouvez compléter la composition de ce terreau…
    La situation actuelle est très favorable aux bateleurs dont le programme est flou, absurde et démago.
    Tempête ? Nous n’y couperons pas dans le contexte international actuel.
    Le navire France a besoin d’un capitaine très expérimenté et non pas d’une fille à papa surement incompétente.
    Qu’en dites-vous, vous en parlez autour de vous ?
    Ceux qui s’aventureront dans un vote d’extrême droite causeront à coup sûr un très grave préjudice à notre pays. Ce vote s’oppose au patriotisme : de nombreux décideurs étrangers se réjouissent déjà de la progression du populisme réactionnaire en France. Qui s’en mordra les doigts ?

  7. Votre analyse tombe à terre car vous omettez le plus important. La situation présente est du, entre autre, à tous les gouvernements successifs. Les gens confondent surtout haine et colère.
    Les politiques patriotiques, impérialistes et patronales sont un poison pour tous les peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité