Faits Divers

AU PALAIS Trois mois de prison pour des menaces à l’encontre de sa femme

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

Tout va très vite dans la vie d’Hakim. En 2013, il rencontre sa femme par hasard dans un aéroport. En 2014, il l’épouse. En 2015, il lui fait un enfant, un petit garçon. Et en 2016, il passe devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour des menaces de mort à l’encontre de celle avec qui il est en instance de divorce. Entre juin et juillet, il lui aurait balancé quelques amabilités du type : « je vais t’écraser le moral jusqu’à ce que tu te jettes par la fenêtre » ou « je vais te décapiter et brûler ton corps » ou encore de retourner « avec ses amis les clochards ».

Condamné à 28 reprises alors qu’il n’est âgé que de 34 ans, Hakim la joue profil bas à l’audience.

- Je regrette que ces mots aient pu sortir de ma bouche. J’étais débordé, je m’en veux énormément.

- C’est tout de même des menaces assez impressionnantes, note la présidente Christine Ruellan.

- Oui, je regrette mais dans un mariage, on est là pour le meilleur et pour le pire. Et là, j’étais au plus bas et elle n’était pas là, trouve-t-il quand même à redire.

Alors que le procureur avait demandé six mois de prison avec sursis, le tribunal condamne finalement le trentenaire à trois mois de prison avec sursis.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité