Culture

LA GRAND’COMBE Nouvelle formule pour le spectacle « Son & Lumière »

Le Puits Ricard mis en lumière. Photo DR/X.Boymond
Le Puits Ricard mis en lumière. Photo DR/X.Boymond
Le Puits Ricard mis en lumière. Photo DR/X.Boymond

Chaque été depuis 2012, le puits Ricard est le théâtre d’un spectacle « Son & Lumière », organisé juqu’alors par le Pays Grand’Combien. Suite à la fusion des Communautés de communes, Alès Agglo reprend le bébé cette année et propose une nouvelle formule.

Symbole imposant du passé minier des Cévennes, le puits Ricard continue d’exister, d’une autre manière qu’autrefois. La saison estivale venue, le monument historique se met à briller de mille feux lors des spectacles « Son & Lumière », magistralement scénarisés et sonorisés. Pour cette nouvelle édition, désormais dans l’escarcelle d’Alès Agglomération, l’événement prend une autre envergure. La mise en lumière est toujours d’actualité mais se conjugue à d’autres activités. Dès 20 heures, des visites guidées de la Maison du mineur, située juste à côté, sont proposées. Après un accueil en fanfare chaleureusement assuré par la Compagnie Kit et Cie, un ancien mineur raconte passionnément l’histoire de la mine au public. « Avant, il n’y avait pas cette possibilité de découvrir le musée en nocturne », souligne Patrick Malavieille, maire de La Grand’Combe et vice-président de l’agglomération alésienne.

 À la nuit tombée, vers 22h, c’est le moment de découvrir le puits Ricard sous un autre jour, sous d’autres lumières... Et la soirée se poursuit ensuite en salle des machines où un musicien et une comédienne évoquent et réinterprètent l’histoire de ces lieux. « C’est l’occasion d’expliquer la mémoire industrielle de notre vallée aux estivants, mais aussi aux gens du cru », commente Patrick Malavieille. « Avec la fermeture de la Mine témoin à Alès, le puits Ricard est le seul site sur l’Agglo qui permet d’avoir une restitution de ce passé. » Autrefois lieu de labeur, le puits Ricard est désormais un lieu de culture où l’on se souvient « d’une formidable épopée, à la fois humaine, technologique et sociale ».

Les jeudis du Puits : 27 juillet – 3, 10 et 17 août. Entrée : 5€. Gratuit pour les moins de 15 ans.

Publicité
Publicité
Publicité

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité