Faits Divers

NÎMES Un homme arrêté après des violences à l’hôpital

Le Centre Hospitalier Universitaire de Carémeau à Nîmes Photo CHU).
Le Centre Hospitalier Universitaire de Carémeau à Nîmes.

Un homme de 33 ans a été interpellé, vendredi en soirée, au CHU de Nîmes. Il avait été hospitalisé quelques minutes auparavant lorsqu'il a perdu patience. Impossible de le raisonner, d'autant qu'il était fortement alcoolisé. Il s'en est pris à un médecin et à un infirmier de l'hôpital. Il a été arrêté par la police et placé en garde à vue. Il sera poursuivi prochainement en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "violence sur des professionnels de santé et menace de mort". Le Procureur de la République de Nîmes a expliqué à plusieurs reprises depuis sa prise de fonction en janvier dernier, qu'il y aurait des poursuites systématiques pour les auteurs d'agressions sur du personnel soignant. Depuis quelques mois, de nombreuses affaires similaires sont survenues dans les établissements hospitaliers du département.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Un homme arrêté après des violences à l’hôpital”

  1. Le Préfet veut durcir le ton : Ok. Il doit alors prendre toute la mesure du problème de Nîmes, où la délinquance rime avec Alcool & Marijuana, certes il va être impartial sur les peines demandés, par la voix du procureur général, mais doit on condamner les malades de notre société, quand le système répressif ne punie pas les consommateurs de drogue, mais fait souvent un rappel à la loi ?

    1. La délinquance a les coudées franches, rappel a la loi, peine de prison dérisoire par rapport au fait, la réaction de peur des politiques qui ne veulent pas agrandir les centre pénitenciers faute de moyen, une tolérance par rapport aux drogues diverses qui est intolérables et qui met en danger l’ensemble de la population, ou l’image d’une société permissive en pleine déliquescence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité