ActualitésCulture

AIGUES-MORTES Dixième édition du salon du livre à la chapelle des Capucins

aigues-mortes-salon-du-livre-11

Des éditeurs et auteurs régionaux ont répondu présents pour la deuxième journée du salon. Si le samedi a été consacré à la jeunesse, discussions et échanges avec les écrivains ont rythmé le dimanche.

Pas de toiles ni de sculptures ce dimanche à la chapelle des Capucins, à quelques mètres de la statue de Saint-Louis, sur la place quasi-désertée en ce début novembre. La manifestation municipale souffle sa dixième bougie et malgré le temps frisquet, une affluence notable glisse de table en table. Les auteurs et éditeurs locaux discutent aimablement avec le public entre deux signatures et deux achats, plus rares. A l'entrée, la librairie indépendante Catygor, qui a fêté ses vingt ans cette année, met en valeur "Kilomètre zéro" de Maud Ankaoua, récit d'un voyage initiatique et salvateur. Plus loin, on trouve des auteurs de sagas fantastiques comme Georges Rouzaud pour "La Racine et la Sève" ou Nathalie di Meglio de Gallargues-le-Montueux. Pierre Arnaud, un auteur aigues-mortais présente lui aussi ses ouvrages, dont un consacré au club de randonnée qu'il fréquente. On croisait aussi des auteurs nîmois comme Carol Arcange ou Anne Darbousset. Cette dernière a publié huit romans, dont "Adieu Louis", l'histoire d'un abus de faiblesse en pays cévenol. Elle vient de faire paraître son premier roman jeunesse "Max le chat", suivi bientôt de "Mikki le chien", aux éditions Noumène, participatives et associatives, basées à Langlade.

aigues-mortes-salon-du-livre-20
Anne Darbousset se lance dans la littérature jeunesse en entrant dans la tête d'un petit chat.

Présentes également, les édition Grau-Mots avec leur auteur Luc Martin, qui a consacré un de ses ouvrages à la tragédie du massacre des Italiens d'août 1893 dans la cité. Les éditions Complices, située au coeur des Cévennes, aux Plantiers et dirigée par Marielle Saltet-Boisson et son époux ont 25 auteurs sous contrat et se lancent dans la publication de livres jeunesse "éco-responsables". Avec les histoires de "Toine et le vent" ou encore de "Gaby et les animaux de Camargue" de Sylvia Figueiredo.

aigues-mortes-salon-du-livre-19
Janny Ayme Useglio et sa passion des tarots.

Janny Ayme Useglio, pour sa part, après plusieurs années à Vauvert, vit aux Saintes-Maries de la Mer et a publié plusieurs guides du tarot de Marseille. Ancienne secrétaire et abandonnée à 27 ans avec sa fille par son mari, elle a su puiser dans cet exercice qu'elle qualifie de philosophique des ressources insoupçonnées en se découvrant un don au passage. Elle a rebondi et repris des études, et organise désormais des stages de développement personnel autour de ce thème.

Le samedi, la journée a été consacrée à la jeunesse avec notamment un petit concours pour enfants de lecture à haute voix, de stands d'origami et d'animations variées.

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Nouvelle venue à Objectif Gard en juillet 2017, j'ai obtenu ma première carte de presse en 1991 (si !). Quinze ans de PHR dans une région de montagnes, un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :).

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close