Faits Divers

SOMMIÈRES Il arrose trop le réveillon et traite les gendarmes de tous les noms

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les gendarmes de Sommières sont appelés à deux reprises pour intervenir au même endroit. Une première fois, à 2h40, en raison du bruit. Et une demi-heure plus tard, à cause d'un certain Marvin, 23 ans, qui a un peu trop arrosé la soirée. Quand les militaires se présentent la deuxième fois, le jeune homme est dans la rue, torsenu, et menace d'aller chercher un fusil. A la vue des gendarmes, il les traite de tous les noms avant de les inviter à venir se battre "un par un si vous êtes des hommes". Arrêté, Marvin poursuit ses provocations à la gendarmerie avant de se calmer une fois l'alcool retombé.

- C'est impardonnable, regrette-t-il devant le tribunal de Nîmes. J'ai un problème avec l'alcool et j'ai besoin qu'on m'aide à me soigner. Je ne suis pas une mauvaise personne, je suis quelqu'un d'assez intelligent, mais j'ai besoin d'aide et pas qu'on m'enfonce.

Le problème, c'est que Marvin n'en est pas à son coup d'essai : il compte déjà trois mentions sur son casier dont deux pour outrages. "Des faits liés à l'alcool", explique son avocate Camille Alliez. Mais plutôt qu'un addictologue, le procureur Stéphane Bertrand suggère que le prévenu rencontre un "carcérologue" avant de réclamer 3 mois de prison. Le tribunal en prononcera deux, sans maintien en détention. Marvin devra également verser 150€ à chacun des gendarmes.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité