A la uneActualités

NÎMES Rythmes scolaires : les écoliers en route vers la semaine de 4 jours

Les conseils d'école se sont prononcés au sujet de l'organisation de la semaine scolaire à la rentrée de septembre 2018

 

Lors d'une conférence de presse, hier en fin de matinée, le député maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et la nouvelle délégataire à l'enseignement scolaire, Véronique Gardeur-Bancel, ont rendu compte du résultat des consultations des conseils d'école (Photo Véronique Palomar)

Après consultation sur le sujet du maintien de l'organisation de la semaine scolaire à 4,5 jours, les conseils d'école se sont prononcés. Les résultats correspondent très majoritairement au retour aux rythmes scolaires qui étaient en cours jusqu'à la rentrée scolaire 2013. C'est à dire à la semaine de 4 jours organisée à partir d'un temps de classe de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30, les lundis, mardis, jeudis et vendredis.

Une concertation provoquée par le décret du 27 juin 2017 qui permet à partir d'une proposition de la commune et des conseils d'école, présentée aux services de l'Éducation Nationale, d'autoriser le retour à la semaine scolaire sur 4 journées. Les conseils d'école invités à se positionner ont transmis à la ville les résultats des votes. 78 des 83 écoles publiques de la ville se sont prononcées en faveur de la semaine de quatre jours. Trois d'entre elles, soit 4%, ont voté contre. Il s'agit de trois écoles élémentaires de Courbessac, Grézan et du Mas de Mingue. La majorité l'emportant nettement, la Ville préconisera donc, comme le stipule les termes du décret, un retour à la semaine de 4 jours. Le directeur académique des services de l'éducation nationale (DASEN) du Gard, Laurent Noé, devrait statuer prochainement mais d'ores et déjà on peut imaginer qu'il se rangera à l'avis majoritaire des consultés.

La municipalité affirme que les changements nécessaires à la mise en place de la semaine de quatre jours seront organisés dès le prononcé de l'avis du DASEN, ce qui laissera le temps de prendre les nouvelles dispositions qui s'imposent. Pour le reste, elle confirme que les 108 personnes déprécarisées par la ville lors de l'organisation de la semaine de 4,5 jours sont titularisées et ne verront aucun changement de leur emploi du temps.

Un représentant du conseil départemental de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), présent à la conférence de presse, a quant à lui émis des réserves sur la semaine de 4 jours.

La confirmation de la nouvelle organisation des rythmes scolaires devrait intervenir dans peu de temps. Et là, ce sera aux parents des 13 000 enfants inscrits dans les école publiques de la Ville de prendre de nouvelles dispositions. Nous reviendrons donc sur le sujet à ce moment là.

Véronique PALOMAR

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité