Culture

PONT DU GARD Le street-art fallait l’inviter !

Le site du Pont du Gard fait un choix iconoclaste et inédit pour son exposition estivale en proposant du street-art.

L'exposition "From the bridge / Vu du pont" est visible jusqu'au 23 septembre au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« From the bridge / Vu du pont », réunit les oeuvres de trois graffeurs, les deux Toulousains Mondé et Reso et le Bagnolais Pyrate, dans la grande salle d’exposition du bâtiment rive gauche du site.

Chacun y explore un thème différent : le train et la calligraphie pour Mondé, les mains des graffeurs pour Pyrate et la mémoire et l’empreinte laissée par l’usine Tamaris en Cévennes pour Reso. Le tout à l’aide de grands formats, d’installations et de photos qui ne tombent pas dans le piège d’une profusion foutraque mais font montre au contraire une grande cohérence qui permet à ces trois univers de dialoguer harmonieusement.

(Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Bref, une vraie belle exposition initiée par le site du Pont du Gard et confiée à l’association Da Storm, qui s’est adjoint les services de l’association Mister Freeze de Toulouse. Une exposition qui représente « un grand pas pour la culture hip-hop dans le département », souligne le président de Da Storm, Ghislain Nouguier. Une culture en plein essor dans notre beau département, comme en témoignent les nombreuses initiatives notamment prises en Uzège.

(Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Il est intéressant d’arriver à monter une exposition dans un lieu historique comme le Pont du Gard, notre souhait est de laisser une trace et nous inscrire dans l’histoire de ce lieu », poursuit Reso. Les trois graffeurs ont également rhabillé la vieille digue de Remoulins, avec la bénédiction de la mairie, comme le montre le film diffusé dans une des salles de l’exposition.

(Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une exposition « qui fera date et qui je le crois surprendra plus d’un visiteur », se félicite le président de l’établissement public du Pont du Gard, Patrick Malavieille. « Il fallait oser permettre à ces trois aventuriers du futur de se produire sur un site deux fois millénaire », poursuivra l’élu, qui revendique avoir « fait le pari de déranger, de provoquer et d’utiliser l’ensemble des esthétiques. »

S’il ne s’est donc pas encore totalement défait des clichés qui lui collent à la peau, le street-art gagne avec cette exposition un peu plus de respectabilité. Et avec lui, tout une génération d’artistes talentueux.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

L’exposition « From the bridge / Vu du pont », jusqu’au 23 septembre au Pont du Gard, rive gauche.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité