Faits Divers

NÎMES Quatre hommes écroués pour un trafic du stupéfiants quartier de la République

La rue de la République est bouclée depuis midi (Photo : Boris de la Cruz / Objectif Gard)

Quatre hommes ont été placés en détention provisoire, vendredi en soirée.

Des individus qui avaient été interpellés, mardi dernier à Nîmes, autour d'un trafic de stupéfiants concernant le quartier de la rue de la République où était inauguré quelques jours plus tard le musée de la romanité.  À ce stade des investigations réalisées par la sûreté départementale, ils sont suspectés de revendre du cannabis et de cocaïne. Une précédente opération avait été réalisée en avril dernier et sept interpellations avaient été opérées par la police... Quatre hommes étaient déjà mis en examen et écroués pour ce trafic de stupéfiants. De la drogue et 50 000 euros avaient été retrouvés en avril. Au total donc, ce sont huit personnes soupçonnées de s'adonner à la vente de produits stupéfiants qui ont été incarcérées.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “NÎMES Quatre hommes écroués pour un trafic du stupéfiants quartier de la République”

  1. L’ouverture du musée tout proche, ne ferait-il pas bon ménage avec les trafics environnants donnant une image désastreuses aux visiteurs internationaux. Cela fait au moins 15 ans que ça dure au mépris des habitants et commerçants un secteur, mais il a fallu attendre le musée de la romanité pour daigner faire quelque chose et nettoyer la rue de la république. Depuis, plusieurs descentes de police, des arrestations, des fermetures de pseudo commerce. De mémoire de résident, on avait jamais vu ça dans ce quartier. Mais il faudra encore du temps tant le laisser faire à été tenace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité