Culture

NÎMES EN IMAGES Calogero fait le plein !

Entre électrique et romantique, en communion avec son public.

Calogero 2018, que du bonheur ! (photo Véronique Palomar)

Environ 10 000 personnes sont venues communier avec leur chanteur. Calogero à Nimes, trouve son public et ne boude pas son plaisir à la grande joie de ses fans. Un concert de deux heures sans entracte avec en fil rouge, le bonheur d'être là.

1ère partie

Elisa Gilles seule face à 10 000 personnes dans le cadre grandiose des arènes, une sacrée première !  (Photo Véronique Palomar)

En première partie Élisa Gilles et sa guitare électrique seule face aux arènes combles ne cache pas son émotion. "Merci à Calogero de m'avoir permis d'être ici avec vous. C'est la première fois que je suis dans les arènes, que je présente au public des titres, que j'ai écris et composés", se réjouit la jeune femme. Dans la fosse, le premier rang chante avec elle et la bonne humeur gagne les arènes. Un son qui roule et des textes qui interpellent. Une première partie à suivre.

Entre électrique et ballade…

Toute la soirée, Calogero alterne ses succès passés avec les titres de son dernier album, “Liberté chérie”. Déjà venu à Nîmes en 2015, il y retrouve des fans conquis et une scène impressionnante. À l'instar de beaucoup d'artistes, Calogero ne cache pas l'émotion d'être dans un lieu magique à l'acoustique et au cadre incroyable. Si l'électrique domine, Calogero sait ménager des pauses émotions régulières au piano. Le plaisir du public est à son comble, la foule reprend les refrains. L'ambiance est au rendez-vous. C'est à 23h15, après quatre rappels, qu'artistes et public se séparent à regret. La soirée fut belle.

Le public répond, le chanteur valide  (Photo Véronique Palomar)
À la batterie, l'Héraultais Christophe Dubois (Photo Véronique Palomar)
Début de soirée entre ombre et soleil, nous sommes bien aux arènes de Nîmes … (Photo Véronique Palomar)
Bleu électrique …  (Photo Véronique Palomar)
Plaisir partagé (Photo Véronique Palomar)

 

 

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité