A la uneActualitésSociété

ALÈS Couacs à la cantine : « toutes les réponses demain ! », promet Christian Chambon

L'intérieur de la nouvelle cantine de Claire-Lacombe. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis la rentrée scolaire, plusieurs parents des écoles de la Montée de Silhol et de Claire-Lacombe à Alès rencontrent des difficultés pour inscrire leurs enfants à la cantine. L’adjoint délégué à l’éducation, Christian Chambon, assure que tout va rentrer dans l’ordre.

« On se faisait une joie de l’arrivée de cette nouvelle cantine, mais là c’est une grosse déception », témoigne Guillaume Niel, père de trois enfants scolarisés à l’école Claire-Lacombe à Alès. La construction de ce nouveau réfectoire, financé à hauteur d’un million d’euros, était en effet l’une des grandes annonces du maire d'Alès, Max Roustan, quelques jours avant la rentrée (relire ici). Cette cantine flambant neuve de 300 places est censée accueillir les élèves de Claire-Lacombe, mais également ceux de l’école de la Montée de Silhol qui, par le passé, se rendaient au Mas Sanier. Seulement, depuis la rentrée, rien ne se passe comme prévu…

Arnaud Bord. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un père de famille : « Pas de places disponibles avant début janvier »

Le premier à avoir tiré la sonnette d’alarme sur les réseaux sociaux est Arnaud Bord, père de famille confronté au problème et par ailleurs co-fondateur de « Alès à venir », association qui entend jouer sa partition aux municipales de 2020 (relire ici). « Il y a deux problèmes, soulève Arnaud Bord. Le premier c’est qu’on nous dit qu’il n’y a pas de places disponibles avant le 5 novembre. Comment fait-on d’ici là ? On n’a pas tous la flexibilité pour revenir chercher nos enfants, ni d’autres moyens de garde. Et le second est lié au changement du système de réservation : avant les parents réservaient les repas la veille à 10h pour le lendemain ce qui permettait de faire face aux aléas de la vie. Désormais, il faut s’y prendre le jeudi pour la semaine suivante ! » Quand on évoque le changement du système de réservation, Guillaume Niel rit jaune : « de toute façon, ce système ne sert à rien puisqu’il n’y a plus de places ! Moi, je suis bloqué pour le trimestre, je n’ai pas de places disponibles avant début janvier ».

Christian Chambon et Max Roustan. Photo EB/OG

« Tous les problèmes seront réglés demain ! », assure Chambon

Joint par téléphone, l’adjoint à l’éducation, Christian Chambon – qui était dans les locaux de l’école Claire-Lacombe ce jeudi matin - se veut rassurant : « on va apporter une réponse aux parents dès demain. Tous les problèmes seront réglés demain au plus tard », promet-il avant d’évoquer les premières solutions : « il faudrait faire un petit audit pour voir exactement combien d’enfants sont concernés par ce manque de places. Il y a deux possibilités : soit on passe à deux services le midi, ce qui implique que certains élèves mangeront 45 minutes après les autres, soit on augmente la capacité de service. En l’état actuel, je penche pour rajouter des tables et des chaises ».

Également interrogé sur le changement du système de réservation, l’élu assume : « Avec les hausses d’effectif, ce système n’était plus tenable. C’est impossible d’agir du jour au lendemain s’il y a une demande soudaine. Et je vous signale que dans les collèges, les réservations se font au moins dix jours avant ». Si Christian Chambon ne parvient pas à résoudre les différents couacs, plusieurs parents d’élèves des deux écoles concernées ont prévu de demander directement des explications en mairie, demain (vendredi 14 septembre) à 14h.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité