Faits Divers

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Le couple en vient aux mains quand elle lui demande de faire le ménage

Tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Alors qu’elle n’a pas de travail, elle a osé demander à son compagnon de faire le ménage !

Le 23 octobre dernier, Brayan est allongé sur son lit. Il se repose. Depuis plusieurs mois, le jeune homme de 27 ans souffre de problèmes de dos à tel point qu’il a été contraint d’arrêter son activité de responsable commercial. Soudain, sa compagne, qu’il fréquente depuis deux ans et avec qui il a eu une petite fille, entre dans la chambre et lui demande de faire le ménage. Un souhait qui semble irriter Brayan qui réplique en lui disant qu’elle n’est qu’une « merde » parce qu’elle n’a pas de travail. Le ton monte et le jeune couple finit par se battre. Brayan prend le dessus, immobilise sa victime et la mord à deux reprises.

- Je reconnais les faits, explique Brayan à la barre du tribunal correctionnel d’Alès. Le problème vient de moi. Je ne me cherche pas d’excuses, mais en un an j’ai perdu mes deux grands-parents et j’ai eu mes problèmes de santé. Ce n’est pas excusable, mais je n’allais pas bien.

Un mea culpa sincère que ne manque pas de saluer la substitut du procureur, Mélodie Fabre :

- Les faits sont graves et choquants. Je note tout de même un vrai cheminement de pensée effectué par Monsieur. Il y a une vraie prise de réflexion, ce qui est rassurant. C’est suffisamment rare pour le souligner.

La peine prononcée s’en est ressentie : Brayan a écopé de 6 mois de prison avec sursis.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité