Culture

PAYS D’UZÈS Spectacle, appel à projets et à candidatures : la préfiguration du centre culturel se poursuit

Le centre culturel de la Communauté de communes du Pays d’Uzès (CCPU), l’Ombrière, ne sortira de terre que dans un an et demi. En attendant, côté culture, il se passe des choses dans l’Uzège.

Les chargés de mission à la CCPU, Maud Bastide et Sébastien Toureille, le vice-président, Dominique Serre, et la directrice du développement local et de la culture à la CCPU, Nadège Molines, mardi à Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Il y a vraiment un élan culturel ici », lançait mardi matin le vice-président de la CCPU délégué à la culture, Dominique Serre, à l’occasion d’un point presse.

De fait, la ComCom est engagée dans une saison de préfiguration du futur équipement culturel, histoire que l’Ombrière atterrisse sur un territoire déjà bien habitué à des rendez-vous culturels variés. Prochain événement à rentrer dans ce cadre, la pièce de théâtre de la compagnie "Dans la cour des grands", Jules et Marcel, comme Jules Raimu et Marcel Pagnol, puisque la pièce est la retranscription de la correspondances entre les deux truculents personnages.

« Il y a des lectures théâtralisées et mises en scène de ces courriers, avec deux personnages très attachants », note le chargé de mission dans le cadre de la préfiguration de l’Ombrière, Sébastien Toureille. La pièce est mise en scène par Nicolas Pagnol, petit-fils de Marcel Pagnol. Jules et Marcel se jouera le samedi 3 novembre à 20 heures à la salle polyvalente d’Uzès, tarif 13 euros (9 euros réduit), billets en vente à l’Office de tourisme d’Uzès et sur place le soir-même... s’il en reste ! Informations au 04 66 22 68 88.

Trois appels

Pour construire la suite de la préfiguration, un appel à projets vient de s’achever le 30 septembre dernier. « Un appel à destination des associations locales, pour nourrir cette préfiguration », explique Maud Bastide, chargée de mission dans le cadre de ladite préfiguration. Un budget de 25 000 euros, avec un accompagnement de 3 000 euros maximum par projet, est d’ores et déjà prévu. Des critères de sélection, à savoir une équité territoriale entre les communes de la CCPU, une pluralité des esthétiques ou encore une attention particulière à la mise en valeur du patrimoine local ont été mis en place, et 13 dossiers ont été reçus, issus de 13 structures différentes.

Quatre projets ont été éliminés car le siège social de la structure porteuse était hors de la CCPU, mais neuf projets sont à ce stade toujours en course. « Il y a du conte musical, de la musique électronique, du cinéma, du théâtre, du théâtre jeune public, de la danse hip hop et des musiques actuelles et du monde. Il y a donc une belle diversité », souligne Maud Bastide. Les dossiers sont en cours d’étude, les choses doivent se décanter d’ici la fin du mois.

Autre appel, cette fois à candidature : la CCPU cherche ses futurs artistes résidents pour 2019, toujours dans le cadre de la préfiguration de l’Ombrière. Des résidences qui se tiennent à la Chapelle de la médiathèque d’Uzès, auxquelles ont participé le graffeur uzétien Swed Oner et l’artiste Arthur-Louis Ignoré cette année. « Il y aura deux résidences d’artistes-plasticiens : une en mars et une autre en juin-juillet », explique la directrice du développement local et de la culture à la CCPU, Nadège Molines. L’année dernière, la CCPU a reçu pas moins de 80 candidatures, pour certaines venues de l’étranger (et même de loin, comme le Canada). Si vous voulez vous porter candidat, ça se passe par ici.

Enfin, la CCPU lance un deuxième appel à candidatures, cette fois ouvert à tous, même à ceux qui n’ont pas de talent artistique, pour créer une commission culturelle. Nommée « les sessions d’ÉRIC », pour échanges, rencontres, idées, culture, cette future commission « aura vocation à venir nourrir nos réflexions en faisant appel à la société civile, être dans une énergie positive vis-à-vis de ce projet structurant », affirme Nadège Molines. Quatre réunions annuelles sont prévues, la première en février prochain, « pour réfléchir aux attentes du public, créer un endroit de réflexion et de convivialité », poursuit Sébastien Toureille. Quinze places sont ouvertes aux personnes issues du territoire de la CCPU et dix autres pour les personnes issues du Gard ou d'ailleurs. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 décembre par mail à l’adresse suivante : eric.ombriere@ccpaysduzes.fr. Renseignements au 04 66 03 09 00.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité