Culture

GRAND AVIGNON À l’opéra, 400 enfants tirent un pont sur le monde

Mercredi, lors des répétitions du spectacle à l'opéra Confluence (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le projet s’appelle Le Pont sur le monde, et il porte bien son nom, car de pont, il en est question. En effet, 400 enfants de 16 classes du CE1 à la Sixième du Gard et de Vaucluse ont franchi le Rhône pour participer à ce projet très ambitieux qui sera présenté ce samedi à l’Opéra confluence.

Un projet qui a nécessité deux ans de travail pour les enfants, qui ont participé à la composition, au travail d’ombres et de projections scéniques mais aussi et surtout au chant. C’est la deuxième année qu’un projet de ce type est mené au sein de l’Opéra du Grand Avignon, et après le thème de la liberté l’année dernière, cette année les enfants ont travaillé à partir du thème de l’égalité. Une égalité entre les différentes cultures.

Ainsi, les enfants et les musiciens qui les ont accompagné pendant deux ans sont partis de chants traditionnels bulgares. « Les propositions viennent des enfants, et leurs inventions je les ai mises en forme », explique le compositeur Sylvain Griotto. Partis des chants bulgares, les enfants en ont fabriqué d’autres, parfois volontairement faux (« du yaourt bulgare », d’après le compositeur), et se sont également inspirés « de textes écrits par des résidentes du centre d’accueil des demandeurs d’asile d’Avignon », précise la productrice artistique déléguée du projet, Isabelle Ronzier. De quoi contribuer au métissage culturel de ce projet, qui s’inscrit également dans la transmission. En tout, treize morceaux, des compositions originales entrecoupées de chants bulgares, seront proposés avec le groupe Aksak.

La majeure partie des 400 enfants participants a travaillé sous la direction de la cheffe de chœur, Cati Delolme. C’est grâce à elle qu’ils ont pu assister à un concert à un concert des Chœurs bulgares de Londres à Avignon. « Ce projet est aussi un accompagnement culturel global, pour que les enfants aient aussi une expérience de spectateur », ajoute la directrice de l’Éveil artistique, scène conventionnée art, enfance et jeunesse, Claire Wilmart, partenaire du dispositif.

Une autre partie des enfants, une cinquantaine en tout, ne chantera pas mais sera « enfants lumière » : c’est eux qui ont conçu et qui assureront l’aspect visuel du spectacle, avec des ombres chinoises et des dessins animés. Eux ont eu droit à un spectacle de marionnettes et d’ombres en tant que spectateurs avisés. Et comme les enfants participent à tout, l’affiche de l’événement leur a également été confiée. Un concours a été lancé et c’est celle proposée par l’école Marcel-Perrin, à Avignon, qui a été retenue. 

« Une création collaborative »

Bref, « une création collaborative », résume Isabelle Ronzier, qui a su, avec ses partenaires sur ce projet, relever ce qu’elle qualifie de pari : « Rassembler deux départements, deux régions, deux académies et quatre circonscriptions de l’Éducation nationale. » Pour y arriver, il fallait plus qu’un simple pont.

Si cette édition du Pont sur le Monde s’achève ce samedi, le projet continue : d’autres enfants sont en train de travailler à la prochaine édition, dont le thème sera la fraternité. À la fin de cette troisième édition, 1 200 petits Gardois et Vauclusiens seront montés sur la scène de l’opéra du Grand Avignon.

Notez que quatre représentations scolaires sont données cette semaine, et que deux représentations tout public sont à voir ce samedi 8 juin. Les petits gardois de l’ensemble numéro un (des écoles de Saze, de Rochefort, des Angles, avec ceux du Pontet) sont programmés à 17 heures, et ceux de l’ensemble numéro deux (des écoles Marcel-Perrin et Pierre-de-Coubertin d’Avignon) à 20h30. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Tarif 3 euros. Réservations au 04 90 14 26 40 et ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité