A la uneActualitésSociété

NÎMES Quand l’Homme marchait sur la Lune pour la première fois…

Le Muséum d'histoire naturelle est en pleine renaissance. Entre expositions géologique et lunaire, tout le monde sera ravi de retrouver ce lieu oublié.

La lune... Il y a 50 ans.

C'est à 14h32 (heure française) que la capsule spatiale Apollo 11 a décollé de Cap Kennedy le 16 juillet 1969. Le LEM, module d'exploration lunaire (LEM), touche la surface lunaire à 21h17 le 20 juillet. Le premier Homme à poser le pied sur la Lune, Neil Armstrong, accomplit le geste historique le 21 juillet à 3h56. Le 24 Juillet à 17h51, la capsule touche le Pacifique dans la zone prévue : la première expédition humaine sur la Lune s'achève.

50 ans plus tard le monde entier n'a pas oublié. Nîmes non plus. Presque à l'heure pour fêter ces quelques jours très spéciaux, la cité des Antonin profite de l'engouement qui existe autour de la grande boucle (et de sa boucle romaine) pour diversifier son offre de sortie. En rappel aux 50 ans, la Ville organise des animations en adéquation ces festivités planétaires.

In situ dans le quadrilatère des Jésuites (Photo Anthony Maurin).

" Le quadrilatère des Jésuites est, à présent que le Musée de la Romanité est construit, un espace à remplir, il y a beaucoup de place. Il pourra être réaffecté et comme le Muséum d'histoire naturelle est lié à celui de Paris, nous devons faire en sorte que les Nîmois, qui sont déjà très attachés à ce lieu, aient diverses raisons pour y retourner " note Daniel Jean Valade, adjoint à la culture à Nîmes. Il faut dire que la société d'histoire naturelle de Nîmes va fêter ses 150 ans dans trois ans !

" Adeline Rouilly, directrice du muséum nîmois, a envoyé un document au maire pour lui faire des propositions de réaménagement des lieux. Le maire est intéressé mais je souhaite vraiment que ce lieu reste un lieu d'histoire et de sciences ", poursuit l'adjoint nîmois.

Daniel Jean Valade et Adeline Rouillly (Photo Anthony Maurin).

Occuper l'espace. Le rez-de-chaussée est grand, le quadrilatère extérieur est libre. Bâchées de quelques belles photos du ciel prises par Philippe Tosi, les arches laissent place à l'histoire de l'univers. On y voit le fond cosmologique, la naissance de nébuleuses, des supernovas, des planètes et puis nous et la Lune. C'est le lien avec l'exposition concernant la mission Apollo XI qui se poursuit à l'intérieur et surtout avec un petit film d'une vingtaine de minutes au sein même de la chapelle des Jésuites.

Entre les deux, la galerie de la Terre avec des fossiles, des roches et de nombreuses explications qui mènent jusqu'à une météorite donnée en 2014 par un Nîmois au musée. " C'est un des plus vieux cailloux qui tombés sur Terre. Il a 4,8 milliards d'années et a été retrouvé dans le désert Mauritanie. La météorite est dense, constituée de fer et d'autres éléments, elle pèse lourd, une trentaine de kilos. Elle a une texture soyeuse et on peut dire qu'elle a vu la Terre se former " ajoute Philippe Tosi.

Philippe Tosi explique son travail photographique qui est exposé sur les bâches (Photo Anthony Maurin).

" Cela faisait 50 ans que nous n'avions pas mis en place une exposition de géologie alors que nous sommes le sixième musée de France en la matière. Le visiteur peut, sur le sol gardois, voir l'ensemble des périodes géologiques qui ont construit la Terre " assure quant à elle Adeline Rouilly. L'Histoire de la Terre s'apprendra, ici, en suivant le Chemin de Régordane, l'ancienne route du sel.

Aujourd'hui au Museum de 20h à 23h des animations sont au programme. À 20h, place à l'inauguration de la galerie de la " Terre " au rez-de-chaussée du Museum d'histoire naturelle. À 21h, conférence avec pour thème " C’est un petit pas pour l’Homme… " (durée 1h30). De 20h à 23h une présentation de la météorite sera effectuée et une histoire de l’Univers sonorisée sera présentée dans le Cloître. La projection en continue des images originales du premier pas de l’Homme sur la Lune sera elle aussi d'actualité. Demain dimanche 21 juillet au planétarium à 15h, vous pourrez assister à une séance spéciale d' " On a marché sur la Lune… " (durée 1h30.

Séances et conférence présentées par Philippe Tosi, animateur au planétarium de Nîmes. Entrée libre et gratuite sur les deux sites.

La météorite sous cloche et un ersatz de combinaison faite maison mais dans l'esprit de celle portée par un certain Neil Armstrong en juillet 1969 (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité