Faits Divers

GARD Une habitante de Beaucaire soupçonnée d’ouvrir la route aux trafiquants

Photo d'illustration

Elle a demandé, mercredi, sa libération à la chambre de l'instruction de Nîmes. Une femme d'une vingtaine d'années est impliquée dans un trafic de stupéfiants entre le Gard et les Pays-Bas.

Cette femme aurait effectué au moins trois trajets en octobre et novembre 2018 entre sa résidence de Beaucaire et les Pays-Bas. À chaque fois qu'elle effectuait le parcours en moins de deux journées, les contacts téléphoniques prouvent que son compagnon qui était passager tenait un téléphone relié à une voiture qui suivait et dans laquelle se trouvait l'héroïne.

Le 13 novembre 2018, les deux voitures suspectes sont arrêtées à la sortie du péage autoroutier de Remoulins. De la drogue est retrouvée, cachée de le véhicule suiveur. Si la mise en examen, qui demande un contrôle judiciaire après plusieurs mois de détention provisoire, ne nie pas avoir effectué les trajets et conduit son véhicule, elle affirme qu'elle ne savait absolument pas ce qui se déroulait durant les voyages. "D'ailleurs je n'ai jamais rencontré les occupants de l'autre voiture", affirme-t-elle.

La décision de la cour d'appel sur la libération éventuelle de cette dame, inconnue jusqu'alors des autorités, sera rendue dans les prochaines heures.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité