A la uneActualitésSociété

NÎMES Carré d’art engagé au quotidien contre l’illettrisme

Anne Vinérier, au micro, intervenait dans le cadre d'une conférence ciblée (Photo Anthony Maurin).

Nous en parlions il y a peu dans le cadre de la semaine de lutte contre l'illettrisme. C'était lors d'une action initiée par Pôle emploi et le CEREGARD qui visait à former des conseillers Pôle emploi pour mieux détecter les personnes en situation de fragilité.

À Carré d'art, on ne prend pas l'illettrisme à la légère. Tout a commencé par une rencontre entre Sandrine, une bibliothécaire à Nîmes, et Aveline, une conseillère technique et pédagogique du Ceregard.

L’une avait pour projet de développer une action en direction des adultes en apprentissage du français du quartier de Pissevin et l’autre souhaitait proposer aux associations qui animent des ateliers sociolinguistiques dans le quartier de dynamiser leur pratique en utilisant les ressources de la médiathèque.

Casser les barrières

La bibliothèque de Carré d’art souhaitait développer un service en direction de publics fragilisés qui ont du mal à franchir la porte de ce lieu emblématique que l'on croit réservé aux élites intellectuelles (bâtiment réalisé par Norman Foster) mais qui en réalité est la maison de tous.

À la bibliothèque, un espace spécifique est dédiée à l'illettrisme (Photo Anthony Maurin).

Pour l'adjoint à la culture, Daniel-Jean Valade, " c'est la maison du livre ! Je suis ancien un enseignant j'ai donc suivi ce dossier avec beaucoup d'intérêt. Illettrisme et analphabétisation sont des problèmes complexes. Cette maison est à la pointe des recherches. Un autre enjeu est important : la lutte contre l'illectronisme. Je me considère comme quelqu'un qui n'est pas adapté à la technologie donc c'est difficile... Cette lutte est, elle auss,i fondamentale dans notre société et il était important que Carré d'art se préoccupe de cela mais nous y travaillons depuis longtemps déjà. "

Un travail de longue haleine

En effet et depuis plusieurs années, les bibliothécaires accueillaient déjà ces publics pour des visites (bibliothèque adultes) et de la médiation autour de différents supports (patrimoine et vidéo). Mais l’offre était dispersée et peu visible pour les associations.

En 2017, la Ville décide de créer un poste ayant pour mission la diversification des publics du centre-ville, avec pour objectif, de coordonner en interne et en externe les actions. À partir d’octobre 2018, les ateliers " À mots découverts " ont débuté au rythme de deux mardis par mois.

(Photo Anthony Maurin).

" C'est notre mission que de faire en sorte que ces personnes soient accueillies avec humanisme pour agir contre l'illettrisme. Dans les administrations, il faut que l'on forme les personnels à l'accueil discret car c'est en étant discret que l'on sera efficace. C'est insupportable de voir certaines choses alors que ces personnes sont en manque de confiance. Vous savez, parfois, les chefs d'entreprise sont plus humains que les fonctionnaires... ", se désespère Daniel-Jean Valade.

L'illettrisme empêche d'être Français

Le CEREGARD a pour objet de contribuer à l’amélioration de l’acquisition et de la diffusion des savoirs de base et de la langue française. Information, documentation, professionnalisation : bref, tout appui technique et pédagogique sont utiles. Le CEREGARD intervient auprès de tout acteur qui le souhaite dans le champ de l’apprentissage de la langue française et des savoirs de base : les partenaires institutionnels, les formateurs (salariés ou bénévoles) mais aussi avec les travailleurs sociaux, les acteurs culturels, les acteurs économiques, les prescripteurs, les animateurs et accompagnateurs...

Une union qui fera la force du partenariat et qui permettra de changer des vies (Photo Anthony Maurin).

Vous l'aurez compris, la lutte n'est pas née aujourd'hui. Être républicain, c'est permettre à chacun de s'intégrer dans la République, d'être accepté et de donner les clés de notre monde à ces personnes en manque de repères. On ne peut être citoyen que si on se sent libre et l'égal de l'autre. En étant illettré, on fait l'impasse sur ces deux bases du triptyque français liberté-égalité-fraternité.

Être citoyen, c'est avoir la possibilité de comprendre, de lire, d'écrire et de compter comme un Français lambda sauf que l'illettrisme est tout sauf lambda. Nous vous rappelons que près de 10 % des Français sont dans cette situation et que chez les jeunes on atteint les 11 %. Savoir lire, écrire et compter offre surtout le pouvoir de changer sa vie.

Centre de ressources illettrisme et apprentissage de la langue française du CEREGARD au 04.66.21.24.68 ou par mail ceregard@orange.fr.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité