A la uneActualitésPolitique

LAÏCITÉ Twitter : passe d’armes entre Nicolas Cadène et l’ex-journaliste de Charlie Hebdo

Zineb El Rhazoui (PHOTO : PQR/LE PARISIEN via MAXPPP)

Entre Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, et l’ex-journaliste de Charlie Hebdo, Zineb El Rhazoui, la tension est montée d'un cran hier soir lors d'un échange sur le réseau social Twitter autour de l'attaque qui s'est produite à la préfecture de police de Paris il y a quelques jours. Pour rappel, Zineb El Rhazoui est une écrivaine, journaliste et militante des droits de l'homme franco-marocaine. 

Tout est parti d'un message posté par Zineb El Rhazoui : "Au lendemain d’un attentat islamiste qui a frappé la France au coeur, réclamer une énième concession à l’islam confine à la collaboration de Jean-Michel Aphatie. La République ne doit reconnaître aucune religion, et encore moins l’islam qui fait couler le sang des Français."

Et Nicolas Cadène de répondre : "Aucun culte n’est reconnu par l’État laïque, point. Et c’est «l’islamisme radical» qu’il faut combattre de toutes nos forces, efficacement. Ça ne peut l’être si on considère que les millions de Français qui pratiquent l’islam dans le cadre républicain font aussi « couler le sang. "

Et le même de poursuivre : "Je précise reprendre là la loi de 1905 qui ne fait pas de distinction entre les cultes. Bien sûr, il faut par ailleurs rappeler l’existence de régimes dérogatoires (survivances historiques) en Alsace-Moselle et dans certains territoires ultra-marins. Ainsi que les aumôneries."

La journaliste s'est alors lancée dans une virulente charge à l'adresse du Nîmois  : "Qui êtes-vous donc @ncadene pour m’enjoindre de ne pas critiquer la religion qui me condamne à mort ? Vous êtes mufti maintenant? Non, vous êtes rapporteur à @ObservLaicite au @gouvernementFR, payé donc par l’argent public pour défendre l’islam ? Analysons votre propos !"

Et de renchérir : "1- Vous parlez d’«islamisme radical» (les guillemets sont de vous). Cela serait bien de nous expliquer en tant qu’employé de l’État ce que serait l’«islamisme modéré». Pour avoir vécu la majeure partie de ma vie en terre d’islam, je ne vois vraiment pas ce que ça pourrait être.  

2- Êtes-vous payé par l’argent public @ObservLaicite pour me contester ma liberté inaliénable de penser que l’islam fait couler le sang? À vrai dire, je ne le pense pas seulement, j’en témoigne même. Il faudra alors m’expliquer pourquoi je suis menacée de mort.  

3- Dites-nous au nom de l’État qui vous emploie @ObservLaicite pourquoi mes amis #CharlieHebdo sont morts le #7janvier2015 à Paris et mon ami #RaedFares le 23 novembre 2018 à #Kfarnabel. N’est-ce pas pour avoir critiqué l’islam ? Connaissez-vous la sanction du blasphème en islam ? 

4- « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier »,sourate 9 verset 29. Problème d’interprétation ? Voyons ! « Celui qui change sa religion, tuez-le! » Mahomet hadith 2794 Bukhârî. Les terroristes appliquent l’islam. Prétendez-vous le connaître mieux qu’eux @ncadene ?

5- Quand avez-vous pris la défense des victimes de la charia islamique @ncadene ? Avez-vous eu un mot pour ceux qui, comme moi, payent cher leurs idées ou leur simple non adhésion à l’islam ? Où faut-il chercher les raisons de votre silence ? Dans les couloirs de @ObservLaicite ?  

6- Vous persistez à ne voir aucune violence dans l’islam ? Elle est pourtant sous vos yeux, là, adressée à moi auprès de vous : « Kelba » chienne ! D’infidèle aurait dû ajouter cet inconnu. Des messages comme celui-ci, je peux vous en faire des bottins @ncadene @ObservLaicite 

7- Vivre sous la menace, être mortellement haïe par de sombres inconnus au nom de leur divinité ne vous suffit pas ? Êtes-vous payé par l’État pour participer à la chasse aux sorcières qui disent qu’Allah n’existe pas @ncadene ? @ObservaLaicite @gouvernementF

8- C’est à moi que vous dites qu’aucun culte n’est reconnu par l’État ? Demandez-vous alors si l’État vous paye pour faire «respecter» l’islam ! Vous devriez avoir honte de mystifier la laïcité @ncadene et @ObservLaicite. En République, les individus sont égaux, pas leurs idées.

9- Et un dernier tweet pour la route @ncadene, au cas où vous décideriez de me bloquer comme vous l'avez fait avec de nombreux militants laïques, je vous adresse ce message de leur part, car j'en approuve le contenu."

Nicolas Cadène de répondre : "Je n’ai jamais dit que vous ne pouviez pas critiquer l’islam et vous le savez parfaitement. Vous en avez parfaitement le droit. J’ai fait la distinction entre pratique majoritaire de l’islam en France et islamisme radical (violent). Je ne crois pas pertinent de tout mélanger."

Zineb El Rhazoui de conclure : "Ah bon! On peut critiquer l'islam ? Dites-moi alors pourquoi je vis sous protection policière, pourquoi mes collègues de #CharlieHebdo ont été assassinés ? L'islam que vous défendez appelle à tuer les apostats. Prétendez-vous que le terrorisme n'a rien à voir avec l'islam ?"

Rappelons que le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité est très régulièrement attaqué sur les réseaux sociaux en particulier par les groupuscules d'extrême-Droite. Des attaques sur les réseaux sociaux qui ne reflètent pas forcément la réalité de la pensée dans le pays. Fort heureusement...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

5 réactions sur “LAÏCITÉ Twitter : passe d’armes entre Nicolas Cadène et l’ex-journaliste de Charlie Hebdo”

  1. Ah qu’il va être intéressant , s’il se présente aux municipales , de lui rappeler, ainsi qu’aux nîmois , son prosélytisme constant et répété en faveur de l’islam .Les électeurs nîmois apprécieront …

  2. A Vincent; de l’article je ne retiens que la conclusion de Mme Zineb El Rhazoui qui vit sous protection policière pour cause de délit d’opinion. Le fait d’approuver sa position vis à vis de cette religion fait-il de moi un raciste haineux de l’islam ( expression très en vogue). Auquel cas je vous répondrais par cette réplique de J. Chirac : ça m’en touche une sans faire bouger l’autre.

    1. Le fait qu’elle vive sous protection policière ne fait pas d’elle une «sainte » qui aurait toujours raison! Là,elle est dans l’outrance

  3. Mr MOMO il est malsain de faire des sous-entendus sur la qualité d’une personne menacée de mort en raison de ses convictions. Peut-être vous faites parti de ceux qui pensent qu’elle l’a bien cherché ainsi que les morts de Charlie Hebdo? Mme. El Rhazoui contrairement aux intégristes islamistes ne sème pas la terreur en tuant ses détracteurs pour imposer sa raison d’être. Comment ne pas être alors dans l’outrance quand on vit constamment sous la menace et l’injure? Ayant vécu en terre d’islam Mme El Rhaouzi est sans doute plus crédible sur le sujet qu’un rapporteur de l’observatoire de la laïcité dont la plupart des gens ignorent à quoi il sert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité