A la uneFaits Divers

ALES Deux opérations judiciaires en 24h : 250 gendarmes et policiers mobilisés, 12 arrestations, 2 mandats d’arrêt

Ce matin, gendarmes et policiers sont intervenus dans le quartier des Cévennes à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Ce matin, gendarmes et policiers sont intervenus dans le quartier des Cévennes à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

La ville d'Alès et les communes du nord du Gard sont sous les feux des projecteurs depuis mardi matin où deux opérations judiciaires liées aux trafics de stupéfiants se sont déroulées avec près de 200 gendarmes, policiers et policiers municipaux.

150 gendarmes et policiers municipaux quadrillent le quartier des Cévennes

Ce mercredi matin, une opération regroupant les gendarmes d'élite du GIGN de Paris et l'antenne d'Orange, avec 100 gendarmes du groupement du Gard et une quarantaine de policiers municipaux d'Alès, a été réalisée. "Le quartier des Cévennes était verrouillé, il était impossible d'entrer ou de sortir pendant plusieurs heures sans rencontrer les forces de l'ordre", souligne une personne qui a participé aux événements matinaux.

C'est un juge d'instruction du pôle criminel de Nîmes qui supervise les investigations et qui a donné son aval aux interpellations en sachant que six cibles étaient recherchées par les forces de l'ordre. Selon nos renseignements une dizaine de perquisitions se sont déroulées dans la capitale cévenole. Dans ce dossier géré par la brigade de recherche d'Alès, deux mandats d'arrêt ont été décernés pour deux hommes en fuite. Il s'agit d'une affaire qui trouve son point de départ lors d'une fusillade, avec la tentative d'exécution d'un homme au quai Bilina il y a un peu plus d'un mois. Un homme qui a été blessé. Une tentative de meurtre qui serait liée au trafic de stupéfiants.

Mardi, des interpellations se déroulent à Alès et six communes des environs

Hier mardi déjà, les forces de l'ordre avaient montré les muscles pour un autre trafic présumé de stupéfiants, géré par le GIR régional aidé de la police judiciaire de Nîmes et avec le concours de trente éléments de la police municipale d'Alès. huit personnes ont été interpellées dans ce dossier, vers la route de Nîmes et le quartier de Rochebelle, mais aussi du côté de La Grand-Combe, Bessèges et Saint-Ambroix. Les gardes à vue se poursuivent dans ce dossier...

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité