A la uneActualités

LE 7H50 de Patrick Genay, du collectif Forum Fournès : « On ira au Conseil d’État s’il le faut »

Patrick Genay, membre de l'association du développement de l'emploi dans le respect de l'environnement (ADERE), et Alain Roubineau, membre d'ATTAC Nîmes (Photo Corentin Corger)

Le collectif Forum citoyen Fournès et l’association ADERE, qui s’opposent au projet de plateforme logistique du géant du e-commerce Amazon sur la zone de la Pale à Fournès, organisent ce mercredi une réunion publique à Saint-Hilaire-d’Ozilhan.

L’occasion de faire le point sur le combat que les opposants au projet mènent sur le fond comme sur la forme. Et de rappeler, comme l’affirme le porte parole du Forum Fournès, Patrick Genay, que « ce n’est pas du tout terminé. »

Objectif Gard : Où en est-on aujourd’hui de ce dossier Argan-Amazon de Fournès ?

Patrick Genay : Le bruit court depuis quelque temps que c’est terminé, que le projet va se faire, mais ce n’est pas du tout vrai. Ce n’est pas du tout terminé. Nous avons déposé un recours gracieux. On arrive au terme du délai donc nous allons au contentieux et nous déposons un dossier suspensif. Cela veut dire que le permis de construire est bloqué pour l’instant et que les travaux ne peuvent pas démarrer. On surveille sur place. Nous avons détecté de gros défauts dans le dossier. Nous sommes confiants. Nous avons avancé sur l’arrêté environnemental du préfet, sur le permis de construire et sur le pénal avec les élus (sur les plaintes pour prises illégales d’intérêts, ndlr). D’ailleurs, plus les élus concernés se défendent, plus ils s’enfoncent. Ils sont très mal conseillés.

Donc vous ne comptez pas lâcher...

Non, on ne lâche rien. Lâcher maintenant reviendrait à abandonner sans raison valable. Nous mettons de l’argent pour payer une avocate. Nous la rencontrons vendredi dans l’optique de continuer. Je le redis : on ira au Conseil d’État s’il le faut. Nous sommes déterminés. Nous ne le voulons pas ce projet, et en plus nous travaillons sur quelque chose d’autre à mettre en place sur ces terrains. Nous sommes pour l’emploi, mais pas pour ce projet. Par exemple, nous ne comprenons pas pourquoi ce projet ne se fait pas à Laudun, où il aurait eu sa place.

Quel rôle comptez-vous jouer lors des élections municipales ?

Nous comptons aller dans les réunions publiques où les listes se présentent pour leur demander de se positionner sur ce projet, c’est prévu. Nous avons des relais dans les communes voisines aussi, également pour poser la question du positionnement des candidats vis-à-vis de ce projet, mais aussi du projet futur de 51 hectares, prévu par le SCoT (le Schéma de cohérence territoriale, ndlr). Il ne s’agit pas que des 15 hectares d’Amazon. Notre souci, c’est le devenir de cette zone et de travailler pour faire en sorte que ce ne soit pas un combat permanent. Oui à un projet, mais il faut le maîtriser, ne pas le laisser à la spéculation foncière et immobilière.

Propos recueillis par Thierry Allard

La réunion publique du collectif Forum Fournès et de l'ADERE se tiendra ce mercredi à 18h30 à l'ancienne chapelle de Saint-Hilaire-d'Ozilhan. Entrée libre.

Lire aussi :

FAIT DU JOUR Le projet Argan-Amazon de Fournès entaché de prises illégales d’intérêts ?

FOURNÈS Projet Argan-Amazon : la commune « entend poursuivre avec la plus grande détermination »

FOURNÈS Projet Argan-Amazon : un recours gracieux déposé, bientôt au contentieux ?

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité