Culture

NÎMES Le Périscope aux manettes de la Journée mondiale de la marionnette en Occitanie

Maud Paschal, directrice du Périscope à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)
Maud Paschal, directrice du Périscope à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin / Objectif Gard)

L'Occitanie participera à la célébration de la 17e Journée mondiale de la marionnette, le 21 mars prochain. Une première orchestrée par le théâtre nîmois, le Périscope.

Qu'on se le dise la France possède un fort vivier d'artistes marionnettistes, et notamment en Occitanie où on dénombre une centaine de compagnies. Des compagnies toutefois fragiles qui souffrent d'un manque de structuration mais aussi d'événements de grande ampleur dédiés à leur art. Dans le Gard, il y avait bien le festival Art'pantin porté par le collectif Arema, à Vergèze. Mais au mois d'août 2019, l'association a été contrainte de mettre la clé sous la porte et d'annuler sa manifestation prévue deux mois plus tard.

Une manifestation à laquelle devait s'associer le Périscope qui venait alors tout juste d'obtenir l'appellation "Scène conventionnée d’intérêt national" pour les arts de la marionnette et les formes animées, dont l'objectif est d’identifier et de promouvoir un programme d’actions artistiques et culturelles présentant un intérêt général pour la création artistique et le développement de la participation à la vie culturelle mis en œuvre par des structures et contribuant à l’aménagement et à la diversité artistique et culturelle d’un territoire.

Trouver une idée dans l'urgence

Un coup dur pour les acteurs de ce festival, l'association en premier lieu, mais aussi les compagnies programmées et le Périscope. Mais pas question pour la directrice du théâtre nîmois, Maud Paschal, d'abandonner. "Il a fallu trouver une idée dans l'urgence. Se saisir de la Journée mondiale de la marionnette portée par l'association Unima, semblait la meilleure. C'est un temps fort qui était peu mis en valeur par les structures dans la région."

En collaboration avec les structures et compagnies, le Périscope a donc imaginé et lancé une manifestation à l'échelle régionale "pour montrer la richesse des arts de la marionnette". Ainsi, sur une journée, le samedi 21 mars 2020, une quarantaine d'événements exclusivement dédiés aux arts de la marionnette auront lieu dans les médiathèques, théâtres et ateliers dans dix départements.

La programmation

L'envie lors de celle journée est de présenter les arts de la marionnette dans toute leur diversité. Des arts qui souffrent de préjugés, d'une image ringarde dominée par ce personnage que l'on associe désormais à l'enfance, Guignol. "Alors que le Guignol initial, c'était une forme au contraire plutôt politique, acerbe, dont la démonstration se faisait un peu sous le manteau hors du cadre légal", précise Maud Paschal.

La marionnette a également évolué, elle s'est libérée de ses bouts de ficelles, elle s'est associée au théâtre d'ombre, de papier, d'objets, un ensemble d'arts qui ,par leur narration visuelle, sont accessibles au plus grand nombre. "Pour cette première édition, nous avons essayé de proposer une programmation qui valorise les artistes de la région, et les spectacles de différentes formes et de différentes adresses que ce soit pour le jeune public ou les adultes", conclut la directrice du Périscope. Dans le Gard, une dizaine de spectacles sont à découvrir à Nîmes, Caveirac, Saint-Gilles et Marguerittes tout au long de la journée du 21 mars 2020.

Stéphanie Marin

Retrouvez la programmation de la Journée mondiale de la marionnette en Occitanie en cliquant ici.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité