A la uneActualités

CORONAVIRUS L’établissement Lumière et Paix, Château Silhol s’exprime sur la situation

Photo DR

Après notre article portant à la connaissance de nos lecteurs le courrier de la directrice de l'établissement Lumière et Paix, Château Silhol, faisant état d'un nombre de résidents et personnels atteints du covid-19, Gilles Gaidan, président du conseil d’administration de la SPAP vient de nous écrire.

"L’établissement Lumière et Paix, Château Silhol n’a pas été épargné par la pandémie de la covid 19 et certains de nos résidents et soignants ont récemment été dépistés positifs", fait savoir Gilles Gaidan au début de son courrier.

"Comme suite au dépistage d’un résident asymptomatique lors d’une hospitalisation, nous avons procédé immédiatement à un dépistage de l’ensemble des résidents et des salariés de l’établissement en conformité avec la stratégie régionale de l’ARS Occitanie. Nous renouvelons ces tests régulièrement selon les recommandations. Aujourd’hui, 25 résidents et sept personnels ont été testés positifs."

"Actuellement, les résidents et les soignants n’ont pas développé de complications", selon lui. Néanmoins, les professionnels de santé demeurent en vigilance permanente sur l’apparition des moindres signes cliniques évocateurs de la covid 19 ; le confinement en chambre dans l’attente des résultats des tests a été mis en place."

En lien avec l’ARS, le Conseil départemental 30 et l’équipe mobile d’hygiène du CHU de Nîmes, "nous avons mis en place l’ensemble des protocoles préconisés et ajusté la sectorisation des résidents. Sur proposition médicale, cinq d’entre eux, asymptomatiques, ont accepté d’être transférés temporairement dans un SSR", rajoute Gilles Gaidan.

"Les visites des familles, organisées en extérieur, ont été un temps suspendues et l’entrée dans notre établissement est interdite à tous les intervenants extérieurs avec adaptation aux médecins traitants. Pour compenser les absences de personnels, nous avons fait appel, en plus de nos équipes en place, au service de l’intérim et sollicité la réserve sanitaire et départementale.

Jusqu’ici, nous disposons de l’ensemble des EPI (éléments de protection individuel) nécessaires pour faire face à cette situation : masques, gants, sur-blouses, solution hydro alcoolique... Nous avons cependant demandé et obtenu des dotations supplémentaires : visières, blouses, masques", conclut le président du conseil d’administration.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité